PATRIMOINE - ARCHITECTURE

Domaine de Villarceaux

Dans le Vexin français, l'histoire s'unie aux paysages.



Les Parcs naturels régionaux d'Île de France

Crées à l'initiative de la Région Île-de-France, les Parcs naturels régionaux préservent l'authenticité et la variété des patrimoines naturels et culturels de l'Île-de-France. Ils contribuent à l'amélioration de l'environnement et de la qualité de vie tout en renforçant l'attractivité de cette région auprès des touristes français et étrangers en favorisant un développement durable créateur d'emplois.

Ces Parcs naturels régionaux offrent détente, balades et découvertes de toutes sortes:
- découverte de la nature et de la vie sauvage;
- découverte du patrimoine bâti et de l'histoire locale avec ses figures célèbres;
- découverte des activités des hommes, agricoles, artisanales, industrielles... qui ont contribué au fil des siècles à façonner des paysages uniques et à forger l'identité du Bassin parisien.

Actuellement ces Parcs naturels régionaux sont au nombre de quatre:
- Le Gâtinais français;
- La Haute vallée de Chevreuse;
- Le Vexin français;
- L'Oise-Pays de France, à cheval sur l'Île-de-France et la Picardie;

Un cinquième est en projet: Le Parc naturel de Brie et deux Morin.

La balade en image qui suit , nous conduit dans le Vexin français et sur le Domaine de Villarceaux, qui se situe à une petite heure au nord-est de Paris.

Pour s'y rendre au départ de Paris, prendre l'autoroute A 15, puis la nationale N 14 direction Magny-en-Vexin, sortir à Vernon / Hodent. Prendre la départementale D 86 direction Chaussy.

Le Domaine de Villarceaux est ouvert au public:
- Basse saison: du 2° week-end d'avril au 1er septembre à l'avant dernier week-end d'octobre les mercredis, samedis, dimanches, jours fériés et "ponts" de 14h. à 18h. (dernière visite à 17h.)
- Haute saison: du 1er juin à fin août, tous les après midi sauf le lundi (mêmes horaires)

Entrée gratuite - visite obligatoirement guidée.
Parking gratuit pour cars et véhicules de tourisme.

Renseignements: 01 34 67 74 33 ou 01 53 85 51 85 ( du lundi au vendredi)
Site internet: www.iledefrance.fr/villarceaux

Pour effectuer une visite en image du Domaine de Villarceaux, cliquez, ICI
Domaine de Villarceaux

Terrasse médiévale et tour Saint-Nicolas - © Yvan Marcou
Terrasse médiévale et tour Saint-Nicolas - © Yvan Marcou

Le Moyen-Âge

Sur ce site, qui tire son nom de l'époque romaine, Villa celles , ou exploitation agricole que l'on tiens cachée, des fouilles ont permis de retrouver des traces de l'époque gauloise.

Au XII° siècle, Louis VII fonde dans ce vallon typique du Vexin français, à l'image des paysages vallonnés de Bourgogne, un prieuré bénédictin de femmes qui dépend de l'abbaye de Saint-Cyr. Mais ce n'est qu'au XIII° siècle qu'apparait la seigneurie de Villarceaux.

Le manoir qui se situe au fond du vallon était à l'origine une maison forte, dont les vestiges ont été mis à jour lors des fouilles archéologiques.

A cette époque, une véritable vie en autarcie s'organise dans l'enceinte de ses murs clos, principalement centrée sur la pisciculture.

D'autre part, la culture des jardins potagers et l'exploitation de viviers est organisée grâce à un réseau hydraulique d'une étonnante complexité. Une de ces sources existe aujourd'hui encore sous la Tour Saint-Nicolas, devenue plus tard pigeonnier.

Parterre d'eau et le pavillon de Ninon  © Yvan Marcou
Parterre d'eau et le pavillon de Ninon © Yvan Marcou

La Renaissance

Aux XV° et XVI° siècles, la vie quotidienne se fait moins rude, et la Renaissance explose en Italie.

Le domaine s'étend et les communs du manoir sont reconstruits et mis à la mode entre 1560 et 1563. Les douves et chemins de ronde sont transformés en canaux et terrasses qui donnent à l'architecture paysagère du domaine sa physionomie actuelle.

Du fait de la présence d'une ressource particulièrement importante en eau, cet élément devient un des facteurs qui façonnent et agrémentent ce décors. Il est même prêté à certaines sources des effets particuliers... Ainsi, de nombreuses fontaines coulent sur des vasques ou en cascades. Elles alimentent généreusement des miroirs d'eau en demie lunes, en lacs ou en bassins avec de longs canaux qui conduisent le promeneur autour de jardins, taillées en broderies de verdure, typiques de l'art du jardin de l'époque.

Celui de Villarceaux, savamment travaillé, est considéré comme un des rares vestiges subsistants en Europe.

Madame de Maintenon © Yvan Marcou
Madame de Maintenon © Yvan Marcou

L'Époque classique

Sous Louis XIV, le domaine abrite des amours célèbres et sulfureux de Ninon de Lenclos, amie de la future madame de Maitenon. Anne dite Ninon de Lenclos, est une femme de lettres, influencée par les idées épicuriennes, qui savait l'italien et l'espagnol tout en étant versée en sciences. Enfant prodige au luth elle citait Montaigne et les grands classiques.

La belle Ninon a, sa vie durant, collectionné une ribambelle d'amants à tel point que Walpole la surnomma plus tard « Notre Dame des Amours ». Elle eut des enfants dont un fils, le chevalier Louis de la Boissière, qui deviendra brillant officier de marine, fruit de ses amours avec Louis de Mornay, marquis de Villarceaux et proche du roi Louis XIV, car Capitaine de la meute du Roi pour le renard et le lièvre.

Elle vivra sa passion durant trois ans avec lui au domaine de Villarceaux, en particulier dans le magnifique manoir dont les façades sont percées d'ouvertures qui plongent sur les jardins romantiques avec des pièces intérieures dont les boiseries sont ornementées de peintures d'époques, d'une qualité et d'un raffinement exceptionnel. Proche de Molière, elle corrigea, à la demande de l'auteur, la première version du Tartuffe.

À son premier voyage à Paris, la reine Christine de Suède, accorda une seule rencontre en privé à la seule Ninon de Lenclos dont elle avait la plus haute opinion. Grand amateur de sagesse, Louis XIV se préoccupait souvent, par personne interposée, de l'opinion de Ninon...

Le jour de ses 70 ans, incorrigible courtisane, Ninon eut une aventure avec l'abbé Nicolas Gédoyn. Quelques mois avant son décès, à près de 90 ans, elle se fit présenter le jeune Arouet (Voltaire) alors âgé de dix-huit ans et élève du collège jésuite Saint-Paul de Paris, et dans son testament elle lui légua 1000 francs pour qu'il puisse s'acheter des livres.

Autour du manoir de Ninon, les jardins s'agrémentent de bosquets, et de nouvelles fontaines et bassins qui auréolent le tracé irrégulier du grand étang.

Ornements décorants le plafond du manoir de Ninon © Yvan Marcou
Ornements décorants le plafond du manoir de Ninon © Yvan Marcou

Salon de réception © Yvan Marcou
Salon de réception © Yvan Marcou

Le siècle des lumières et les temps modernes

Au XVIII° siècle, Charles Jean-Baptiste du Tillet, Marquis de la Bussière, hérite de la seigneurie de Villarceaux. Le vieux Château féodal est démantelé et l'architecte Jean-Baptiste Courtonne dresse les murs du "Château du Haut" entre 1755 et 1759.

Cet élégant édifice constitue un exemple parfait de la grande maison de plaisance adaptant le mode de vie et l'architecture de la ville, à la campagne. Situé en hauteur, isolé dans son écrin végétal, le château s'approprie largement le paysage. Il domine le vallon dans une mise en scène spectaculaire. Aucun obstacle ne vient parasiter les perspectives rayonnantes sur lesquelles glissent les pelouses du vertugadin qui prolongent le regard jusqu'aux confins de l'horizon.

Depuis les terrasses, la vue sur les jardins et la campagne du Vexin, unique en Île-de-France, est bordée de statues des XVII° et XVIII° siècles en provenance du palais Altièri à Rome et de la villa d'Este à Come qui rythment la promenade.

Les salons de ce château qui sont ouverts au public, présentent une magnifique collection de meubles du XVIII° siècle, estampillés par les plus grands ébénistes.

La famille du compte de Villefranche, dernier propriétaire, est expulsée du domaine en 1975 face aux énormes charges qu'elle ne pouvait plus assurer. Les terres sont vendues, ainsi que les meubles et la superbe bibliothèque. C'est la fondation suisse Mayer, qui se porte acquéreur de 815 ha. du domaine sur lesquels ils aménagent des appartements et un golf. Les 72 ha. classés monuments historiques en 1941, deviennent la propriété du Conseil régional de l'Île-de-France en 1989 sous la forme d'un bail emphytéotique (99 ans).

Dès lors, il faudra attendre 2002 pour que Villarceaux renaisse sous l'impulsion de Thierry Labussière, son conservateur. Animé d'un esprit et d'une volonté particulièrement efficace, il coordonne les travaux qui font de cet ensemble une merveille patrimoniale qui attire plus de 55 000 visiteurs par an. Tout ici reflète l'harmonie entre ciel, eau et jardins, allégorie de la foi chrétienne, pour que dans le calme de ce vallon la culture française retrouve un des ses plus beau héritage...

Sources:
Conseil régional d'Île-de-France - 33 rue Barbet de Jouy 75007 Paris
Tél : +33 1 53 85 53 85
www.iledefrance.fr/villarceaux/annuaire-des-liens/

Château du haut © Yvan Marcou
Château du haut © Yvan Marcou

Ci dessous, en téléchargement, une correspondance de M. Thierry Labussière, conservateur du Domaine de Villarceaux, faisant suite à la visite organisée la 17 juin 2008 au profit de l'Association des Journalistes du Patrimoine (AJP).

Pour effectuer une visite en image du Domaine de Villarceaux, cliquez, ICI

Lettre___Conservateur.pdf Lettre - Conservateur.pdf  (115.43 Ko)


Samedi 21 Juin 2008
Yvan MARCOU
Lu 13624 fois


1.Posté par VECHOT Christophe le 06/10/2010 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Je souhaiterai utiliser le dessin du plan du domaine de Villarceaux pour une brochure. Pourriez vous m'indiquer comment acquérir les droits d'utiilisation de cette illustration.
Vous remerciant par avance.

Cordialement.

Bonjour Monsieur,

Faisant suite à votre demande, je vous invite à vous adresser au
Conseil régional d'Île-de-France - 33 rue Barbet de Jouy 75007 Paris
Tél : +33 1 53 85 53 85
ou par Internet: http://www.iledefrance.fr/villarceaux/annuaire-des-liens/
Cordiales salutations.

Nouveau commentaire :


Voir dans la même rubrique :

MISERICORDE ! - 15/08/2012

PATRIMOINE IMMATERIEL - 23/08/2013

L’ILLUSTRATION - 01/08/2013

1 2

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales