SCIENCE & TECHNOLOGIE

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)

CNES WASHINGTON MISSION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS



ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)

1 : DEFENSE.

- Livraison de deux éléments majeurs de la part de Starsys à la DARPA

Le système de séparation de deux véhicules spatiaux, et l’OECS (Orbital Express Capture System), deux systèmes principaux constitutifs du programme Orbital Express de la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency), ont été livrés à cette dernière par l’entreprise Starsys. L’objectif majeur de ce programme est de valider la faisabilité d’un ravitaillement en ergols d’un satellite, et sa reconfiguration de manière totalement autonome et robotisée. Si le lancement prévu en octobre 2006 et les expérimentations en orbite planifiées entre les deux véhicules d’Orbital Express se déroulent correctement, le programme pourrait conduire à des améliorations civiles et commerciales, et permettrait de lancer des satellites manœuvrables et maintenables en orbite. [Spacenews 08/05/06, Spaceref.com 01/05/06]
Plus d'info


- Le Space Warfare Center décidé à diversifier ses missions

Le centre de l’U.S.AirForce dédié aux agressions et aux guerres spatiales souhaite adapter certaines technologies militaires à des besoins civils, dans des domaines d’applications touchant la sécurité nationale ou la gestion des catastrophes naturelles. Afin d’appuyer sa nouvelle orientation un nouveau nom a été attribué au centre, le SIDC (Space Innovation and Development Center). Le réseau Web Warn utilisé par les troupes militaires pour cartographier les zones probables d’impact de missiles lors d’agressions extérieures, pourrait par exemple être utilisé pour dresser des cartes des zones d’évacuation prioritaires lors de catastrophes naturelles, plus précises que celles fournies actuellement.
De même le SIDC a commencé à travailler sur une plus grande implication des organisations non militaires au sein de la quatrième édition du
« Schriever war game » (simulation à grande échelle de conflits organisé par l’USAF) ayant lieu en mars 2007. Ce taux de participants civils jamais atteint jusqu’alors permettrait d’analyser la façon dont les militaires peuvent travailler avec les agences civiles en cas de crise grave sur le territoire américain. Un autre cas d’application consisterait par exemple à tenter d’améliorer les réactions en cas de chute météoritique dense, en alertant les centres concernés. [Spacenews 08/05/06]



2 : TELECOMMUNICATIONS.

- Tensions entre les entreprises de radio par satellite et le Sénat

Les deux acteurs majeurs de radio par satellite que sont XM et Sirius s’opposent à la nouvelle législation proposée par le Sénat concernant les droits d’exploitation. XM et Sirius qualifient en effet de discriminatoires les mesures prises à leur encontre, qui selon elles diffèrent fondamentalement de celles appliquées aux réseaux de radio terrestres. Les fournisseurs de radio par satellite seront en effet tenus de régler des royalties pour acquérir les licences de diffusion, et pour permettre aux abonnés d’enregistrer les émissions retransmises.
Ces difficultés d’ordre juridique viennent s’ajouter aux problèmes déjà rencontrés par XM et Sirius, la première entreprise étant accusée de manipuler ses investisseurs en surestimant sa capacité à capter de nouveaux abonnés, tandis que la seconde a vu ses pertes totales doubler durant le premier trimestre de 2006, malgré une augmentation conséquente de son nombre d’abonnés. XM et Sirius déjà en situation délicate, vont donc avoir à faire valoir leurs droits face à leurs compétiteurs terrestres. [Spacenews 08/05/06]

3 : OBSERVATION DE LA TERRE

- Coopération dans le monde de l’imagerie spatiale entre GeoEye, GRT et Telenor

Les entreprises anglaise Global Relief Technologies (GRT), américaine GeoEye Inc. et norvégienne Telenor ont mis en place une collaboration basée sur la mise en commun de leurs systèmes d’imagerie spatiale, afin de fournir rapidement des images de l’Espace aux équipes travaillant dans des zones reculées et dangereuses autour du monde. Cette initiative a été appuyée par le général de l’U.S.AirForce James Abrahamson, directeur fondateur de SDI (Strategic Defense Initiative) et membre du conseil d’administration de GRT. Ce dernier pense que la mise à disposition de données et de cartes précises est un avantage déterminant pour les équipes de secours travaillant sur des zones sinistrées. L’objectif est de proposer aux organisations humanitaires et d’assistance un accès très rapide, et partout dans le monde aux images satellitales. [Geoplace.com 03/05/06]
Plus d'info


- L’imagerie spatiale épaule l’étude des zones touchées par le syndrome pulmonaire de l’hantavirus

Une équipe de scientifiques de l’Université du Kansas utilise depuis deux ans des satellites d’imagerie spatiale pour tenter d’établir une corrélation entre les changements de paysage au Paraguay, et les apparitions du syndrome pulmonaire de l’hantavirus, transmis à l’homme par les rongeurs. Ce projet d’étude d’un budget de 1,8 million de dollars a été initié par l’Institut National de la Santé et la Fondation Nationale pour la Science. Les scientifiques se basent actuellement sur les données de Landsat pour obtenir des vues globales des zones étudiées, ainsi que sur les images de Quickbird, de Spot4 et de Spot5 pour détailler ces zones et analyser les arbres et plus précisément la végétation. Si le projet se poursuit, de nouveaux instruments pourraient être utilisés comme le Radar, plus apte à sonder les zones boisées et denses prisées des rongeurs que ne le sont les systèmes optiques. [Spacenews 08/05/06]



ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)

4 : SCIENCES.

- Des dunes de sable découvertes sur Titan

Les images radar prises par la sonde Cassini en orbite autour du satellite géant de Saturne ont révélé que la surface de Titan était couverte par endroits de dunes de sable autour de l’équateur. Bien que la gravité sur Titan soit inférieure à celle régnant sur la Terre, et même si le sable terrestre n’a probablement rien de comparable avec le sable de Titan, ces structures parallèles de près de cent mètres de haut rappellent les paysages observés en Namibie. Le processus de formation des dunes est en effet identique, et les montagnes de sable de Titan semblent résulter de vents soufflant de plusieurs directions causés par les forces de marées qu’exerce Saturne sur l’atmosphère de son satellite.
Ces mêmes vents, malgré leur faible intensité, pourraient être la cause de la présence du sable foncé et grossier formant les dunes équatoriales de Titan. Les processus de formation du sable restent à déterminer, mais les canyons et les ravins observés par Huygens lors de son atterrissage en janvier 2005, et qui pourraient résulter de pluies violentes sur Titan qui creuseraient le sol, sont une des explications envisageables. [SatrunDaily.com 08/05/06]
Plus d'info

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)

5 : RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT.

- Compétition portant sur le développement d’un atterrisseur lunaire

Le concept des « prizes » développé sur la base du récent X-Prize et visant à promouvoir de nouvelles applications commerciales dans le domaine spatial, a été utilisé par la NASA pour le développement d’un atterrisseur lunaire à décollage et atterrissage vertical. Un prix de deux millions de dollars sera en effet versé à l’équipe dont le véhicule sera capable de décoller, d’effectuer un vol stationnaire, de se reposer sur une cible distante de cent mètres, et de réitérer l’opération en sens inverse.
Shana Dale, l’administrateur adjoint de la NASA, a déclaré que cette compétition allait stimuler le développement des lanceurs et des atterrisseurs dont l’agence allait avoir besoin pour retourner sur la Lune, ainsi que l’expansion de l’industrie privée des vols suborbitaux. La fondation X-Prize est très impliquée dans l’organisation et le financement de cette nouvelle compétition, qui aura lieu dans les environs de l’aéroport international de Las Cruces en Californie du 20 au 22 octobre prochain. [MoonDaily.com 08/05/06]
Plus d'info

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)

6 : EXPLORATION ET VOLS HABITES.

- Tir statique effectué par la NASA sur un des boosters de la Navette

Le 28 avril dernier, l’entreprise ATK Launch Systems et la NASA ont procédé à un essai statique d’allumage d’un des boosters de la Navette, au centre d’essai d’ATK à Promontory dans l’Utah. Selon les premières analyses des données relevées pendant le test, le moteur a rempli les 62 objectifs que la NASA et ATK s’étaient fixés, satisfaisant ainsi le principe de « test before you fly » que le centre spatial Marshall de la NASA applique à tous les éléments clefs des boosters de la Navette, afin de s’assurer de la qualité et de la performance de ceux-ci.
Lors d’un tir Navette, le moteur de chacun des deux boosters est allumé pendant 123 secondes (durée du test statique), fournissant ainsi une poussée approximative de 2400 tonnes permettant d’arracher les 2000 tonnes de la Navette avec l’aide du SSME (Space Shuttle Main Engine). Une fois l’altitude de 45 kilomètres atteinte, les boosters sont séparés du corps principal de la Navette, et retombent dans l’océan sous parachutes, avant d’être récupérés, remis à neuf et préparés pour une nouvelle utilisation.
[Spacenews 08/05/06, SpaceDaily.com 01/05/06]
Plus d'info


- Les risques liés aux impacts météoritiques lunaires à l’étude

Bill Cooke et Anne Diekmann du centre spatial Marshall de la NASA à Huntsville, Alabama utilisent actuellement des calculateurs et des algorithmes sophistiqués pour analyser les données recueillies par les quatre sismographes lunaires déposés lors des missions Apollo (12, 14, 15 et 16). Entre 1969 et 1977 ces appareils ont en effet enregistré près de 12 000 activités sismiques, dont 25 à 50% découleraient d’activités internes, et 1743 seraient dues à des impacts météoritiques. Dans le cadre du retour d’astronautes américains sur la Lune en 2018, les scientifiques Cooke et Diekmann analysent les pluies de météorites qui frappent notre satellite, et espèrent ainsi évaluer le nombre d’impacts annuel de pierres spatiales de plus d’un kilogramme (les modèles terrestres en prévoient environ 350). Le problème météoritique est en effet critique car la Lune ne possède pas d’atmosphère pour protéger de futures bases lunaires, et celles-ci devront donc être renforcées pour pouvoir subir ces impacts sans danger. La menace la plus critique vient des objets de très petite taille (inférieurs à un kilogramme) dont la fréquence d’impact est très élevée, et qui peuvent atteindre des vitesses de l’ordre de 70 km/s, présentant ainsi un réel danger pour les astronautes et les installations lunaires. [NewScientist.com 03/05/06]
Plus d'info

7 : EN BREF.

L’équipage de l’expédition 14 pour l’ISS sera composé des astronautes Michael Lopez-Alegria et Mikhail Tyurin, qui rejoindront en septembre prochain à bord d’un vaisseau Soyouz le cosmonaute russe présent à bord de la station. Le troisième membre de l’expédition, Sunita Williams, rejoindra l’ISS lors de la mission STS-116 de la Navette prévue à la fin de l’année prochaine ou début 2007. Sunita Williams effectuera son premier vol dans l’espace, contrairement à Mikhail Tyurin qui a participé à l’expédition 3 sur l’ISS et à Michael Lopez-Alegria qui a déjà volé à trois reprises sur la Navette. [SpaceToday.net 0305/06]
Plus d'info

Boeing s’est vu attribuer par la NASA une extension de contrat d’une valeur de 318 millions de dollars portant sur la prestation de services sur l’ISS. Cela reporte au 30 septembre 2008 l’échéance du contrat de 13,3 milliards de dollars signé le 13 janvier 1995, et portant sur le développement de logiciels pour l’ISS, et sur le support apporté la partie américaine de la station. [Spacenews 08/05/06]

Le système Connexion de Boeing a été choisi pour équiper deux appareils gouvernementaux japonais 747-400. L’installation des antennes Connexion prévue en février 2007 sera effectuée par Japan Airlines, et permettra de recevoir des e-mails et des données en vol. [Spacenews 08/05/06]

8 : UP TO DATE.

Présence à bord de l'ISS en ce moment:
Expédition 13 : Jeffrey Williams (Etats-Unis) et Pavel Vinogradov (Russie)

Lancements prévus jusqu'au 31 juin 2006:
- 20/05/06 : Delta 4 de Boeing avec le satellite de météorologie GOES-N de la NOAA - Cap Canaveral – Floride
- 26/05/06 : Ariane5 ECA avec les satellites de télécommunications Satmex6 et Thaicom5 – Centre Spatial Guyanais – Kourou
- 05/06/06 : SeaLaunch avec les satellites de télécommunications Galaxy 16 – Plateforme Odyssée - Océan Pacifique
- 08/06/06 : Lanceur russe Proton avec le satellite de communications KazSat - Baïkonour – Kazakhstan
- 15/06/06 : Lanceur russe Soyuz avec le satellite Resurs DK-1 – Baïkonour – Kazakhstan
- 27/06/06 : Delta 4 de Boeing avec le satellite NRO L-22 – Vandenberg U.S.AirForce – Californie
- 28/06/06 : Lanceur russe Soyuz avec un vaisseau Progress 22P - Baïkonour – Kazakhstan
[Spaceflightnow.com 10/05/06]

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 393 (pour l'ouvrir cliquer ici)
Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par Jean-Jacques Tortora, Timothée Verwaerde et Noëlle Miliard.
Etats-Unis Espace est disponible sur Internet en cliquant ICI

Mardi 16 Mai 2006
Yvan MARCOU
Lu 1202 fois

Voir dans la même rubrique :

Vacances scientifiques - 07/06/2008

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales