CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL

Exposition - Chefs-d’oeuvre d’une collection Dessins du Musée Atger

Musée de Lodève du 6 décembre 2008 au 1er mars 2009.



Exposition.

Charles-Joseph Natoire (1700-1777)
Charles-Joseph Natoire (1700-1777)
L’exposition propose près de 100 œuvres –dessins à la plume, sanguines, lavis, aquarelles…-des Ecoles Française, Italienne et du Nord, parmi lesquelles figurent notamment des œuvres de Vouet, Bourdon, Rigaud, Fragonard, Hubert Robert, Oudry, et Natoire… (Ecole française) ; Carracci, et Tiepolo (Ecole italienne) ; Brueghel, Van Dyck, Jordaens, Rubens…(Ecole du Nord).

Issus de la collection patiemment rassemblée par le Montpelliérain Jean- François Xavier Atger (1758-1833), - et comptant parmi les plus importantes collections publiques de dessins conservées en France -, les dessins sélectionnés par l’exposition de Lodève en reflètent l’intérêt et la spécificité : l’extrême qualité et la grande diversité du choix effectué par cet amateur averti en art classique autorisent en effet une large présentation de sujets, techniques, styles, thèmes… particulièrement représentatifs des XVe, XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles dont ils proposent un vaste panorama.

Parmi les œuvres présentées, figurent notamment une série exceptionnelle de chefs-d’œuvres de Fragonard et un ensemble remarquable de dix-sept dessins de Tiepolo, « le fleuron de la collection ».

L’exposition « Chefs-d’oeuvre d’une collection Dessins du Musée Atger » est organisée par le Musée de Lodève, avec la collaboration du Musée Atger, situé dans les bâtiments historiques de la Faculté de Médecine - Université Montpellier 1.

Elle est accompagnée d’un catalogue contenant des textes synthétiques et analytiques et comportant, pour chaque œuvre, des notices qui font le point scientifique et ont revu quelques attributions.

Il est réalisé avec la collaboration du département des arts graphiques du Musée du Louvre et réunit des textes de Catherine Loisel, Guillaume Kazerouni, Françoise Joulie, Rachel George, Hélène Lorblanchet, conservateur du Musée Atger et Maïthé Vallès-Bled, conservateur en chef du Musée de Lodève.

Pour consulter une sélection des œuvres exposées, cliquez ICI

Musée de Lodève - Square Georges Auric, 34700 Lodève
Ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h.30 à 12h. et de 14h. à 18h.

Tel : 04 67 88 86 10 - Fax : 04 67 44 48 33

Tarifs d’entrée : normal 3,5€, réduit 2€
Classes extérieures à Lodève : 24 €
Gratuit pour les élèves des cantons de Lodève et du Caylar.

Homme assis avec tricorne et bottes dit Le Postillon.
Homme assis avec tricorne et bottes dit Le Postillon.

Jean-Honoré FRAGONARD (1732 - 1806)

Né dans un milieu modeste à Grasse, il part à Paris travailler dans l’atelier de Chardin, qu’il quitte pour celui de Boucher. Lauréat du Prix de Rome, il suit ensuite le cours de Van Loo, Mais son travail dans la grande peinture ne lui portant pas pour autant le succès qu’il attend avec impatience, il part, sur les traces de Boucher, vers une voie plus leste et les tableaux de cabinet qui lui apportent, enfin, un succès considérable, jusqu’à la Révolution où la mode picturale change du tout au tout. Le néoclassicisme l’enterre, on l’oublie. Un temps nommé conservateur au Museum, il en est expulsé en 1805, un an avant sa mort.

Fluidité et rapidité du geste, rythme enlevé, expressivité des personnages …, son brio technique exceptionnel se lit autant dans sa peinture que dans ses dessins, lavis ou sanguines, d’une extrême virtuosité et d’une incroyable liberté. On peut ainsi reconnaître dans les dix dessins exposés à Lodève un bon exemple de la diversité des talents dont Fragonard peut se targuer tout au long de sa carrière. Cette énergie qui empreint l’ensemble de son oeuvre « rappelle l’admiration de l’artiste pour l’art de Rubens », remarque Guillaume Kazerouni.

« Son monde est celui de la joie de vivre, de la gaieté, de la franchise, du bonheur, de la fraîcheur surtout. Il est l’observateur qui jamais n’insiste ni ne caricature. Il décrit avec le sourire, avec ravissement avec une merveilleuse sûreté du regard. Il évolue et reste toujours le même » constate P. Rosenberg

Jeudi 4 Décembre 2008
Yvan MARCOU
Lu 3576 fois

Nouveau commentaire :

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales