DOSSIERS.

Long fut le chemin…

Un grand roman sur les derniers temps du bagne à Saint-Laurent-du-Maroni



Long fut le chemin…

Jean-Henri BRENIER

Passionné par la Guyane, car il a vécu 30 ans à Saint-Laurent-du-Maroni, il est l’auteur de deux romans et des quatre premiers Cahiers historiques de la Guyane française. Avec ce nouvel ouvrage, Jean-Henri BRENIER, au travers de l’histoire du forçat YACEK, nous trempe dans le Saint-Laurent-du-Maroni des années 1935, et les affres quotidiens des bagnards.

« Nous étions tous choqués, nous avions tous peur. Nous sentions que cette terreur était voulue pour que nous puissions nous révolter et aussi subir le châtiment dans la plus grande légalité. Nous nous posions les mêmes questions. Quand cela s’arrêrerait-il ? Est-ce que ça s’arrêterait un jour ? Une seule réponse nous (semblait) évidente : le jour où nous serions tous exterminés. N’étions-nous pas les derniers transférés du bagne de Saint-Laurent ? »


Distribué par les éditions CASTEILLA – 10, rue Léon Foucault
78180 Saint-Quentin-en –Yvelines
fax. 01 30 14 11 35

Contact

Mardi 7 Novembre 2006
Yvan MARCOU
Lu 3572 fois


1.Posté par CAPPELLESSO marie-Jeanne le 20/10/2007 20:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je cherche un receuil-livre qui a été écrit sur mon arrière grand-père (d'après les dires de ma grand-mère lorsque j'étais ado). Voici ce que j'ai pu trouver après avoir demandé l'extrait de naissance de mon ar.gd-père :il s'appelait :Adrio, Bernardino, Antonio GONZALEZ n en 1833, sans précisions de jour ni mois de naissance,d'origine espagnole il vivait à Sidi-Bel-Abbès en Algérie, émigré , il a été condamné au Bagne de Cayenne perpétuité pour le crime d'une femme,il a toujours nié, il était innocent, le vrai meurtrier a tué à nouveau 12 ans après,et a reconnu ce premier crime en précisant que Adrio GONZALEZ purgeait une peine, mon ar.gd-Père a été relaché, l'acte intégral de ma grand-mère précise qu'il s'est marié le 8.02.1883 avec Catalina, Bernabela Maria de Los Dolorès BLANCO née en 1853. On peut supposer qu'il était à Cayenne aux alentours de "1860-1872". Votre oeuvre est particulièrement intéressante, et saisissante quant aux travaux des forçats, cette vie d'horreur ou la mort est omniprésente. Merci de tout coeur, à l'avance, et peut-être avez-vous entendu parlé de l'histoire vraie de mon arrière gd-père, j'ai contacté la Justice sur le Net également pour demander copie du proès, j'attends ubne réponse de leur part. Sincères salutations. Mme Marie-Jeanne CAPPELLESSO

2.Posté par le molaire evelyne le 23/01/2008 17:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je cherche des traces de mon grand père parti au bagne en 1920 merci

Nouveau commentaire :

DOSSIERS. | Classement des bagnes de Guyane par l'UNESCO: discours et soutiens.