SCIENCE & TECHNOLOGIE

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 - Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

sources :CNES Washington, Ambassade de France aux Etats-Unis.



Image above: LRO Spacecraft, Artist Rendering
Image above: LRO Spacecraft, Artist Rendering

- 1 : La sonde LRO et deux rovers sont au programme de l’exploration robotique lunaire.

Le centre de recherche Ames situé en Californie est responsable de la conduite du Programme d’Exploration Robotique de la Lune (RLEP) de la NASA. Le lancement du Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) en 2008 constitue la première étape de ce plan. La sonde, en cours de développement au centre Goddard (Maryland), devra identifier des sites potentiels d’atterrissage pour des véhicules habités. Deux rovers seraient ensuite à l’agenda de la NASA en 2010 et 2012-2013. Ils permettront d’évaluer les ressources en oxygène, en hydrogène et en métaux disponibles pour une éventuelle exploitation au profit d’une base lunaire habitée.

Parmi les zones d’exploration possibles pour le premier rover, la NASA envisage un cratère continuellement plongé dans l’ombre à proximité d’un pôle, une zone dont on pourrait extraire de la glace d’eau. Ces trois missions robotiques prépareraient le retour d’astronautes américains sur la Lune à partir de 2018. [Aviation Week 28/11/2005] http://www.lunar.gsfc.nasa.gov

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

- 2 : La recherche à bord de l’ISS, une étape cruciale pour l’exploration spatiale.

Le National Research Council (NRC) a réaffirmé l’importance du programme américain de recherche à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS) dans la perspective des futures missions d’exploration vers la Lune et potentiellement vers Mars. Dans un rapport analysant la conduite du programme ISS par la NASA, les scientifiques du NRC appellent à redéfinir des objectifs de recherche en physique fondamentale, en biologie et en médecine et à mettre en œuvre les moyens adéquats pour les atteindre.

Le NRC appelle ainsi à la mise en place d’un équipage de six personnes en 2008 et d’un plan de back-up pour assurer la poursuite de l’assemblage de l’ISS après le retrait de la Navette. Le déploiement de modules de recherche en orbite basse et l’exploitation de ces installations par l’Homme sont considérés comme des étapes cruciales pour réduire les risques liés à l’exploration humaine de l’Espace et pour préparer la mise en place d’une base lunaire habitable. [Space News 01/12/2005]_Le rapport du NRC est disponible à l’adresse:
http://www.nap.edu/books/0309100852/html/

Image to right: A mockup of NASA's new spacecraft comes together. Credit: NASA
Image to right: A mockup of NASA's new spacecraft comes together. Credit: NASA

- 3 : La NASA construit une première maquette du CEV.

Le centre spatial Johnson de la NASA assemble actuellement une maquette à échelle 1 du Crew Exploration Vehicle (CEV). Le concept de base est très similaire à celui de la capsule Apollo mais d’une taille trois fois plus grande. La configuration de la porte d’accès vers le module lunaire a déjà été définie. La maquette doit désormais servir à tester différentes solutions pour organiser l’espace intérieur du CEV et positionner les équipements et les sièges pour un équipage de 3, 4 ou 6 astronautes.

La NASA en déduira les spécifications à fournir à l’industriel en charge du développement du CEV. Lockheed Martin et Northrop Gruman sont les deux compétiteurs en lice pour le contrat de développement qui sera attribué courant 2006. [NASA 17/11/2005]_ http://www.nasa.gov/missions/solarsystem/cev_mockup.html

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

- 4: Le lancement de Calipso attendu avec impatience par la communauté scientifique.

Le lancement du satellite Calipso (Cloud-Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observation), une mission développée par la NASA en coopération avec le CNES, est désormais prévu mi-février 2006. Ceci porte le retard accumulé à près de deux ans par rapport aux plans initiaux.

Les scientifiques de grandes universités américaines impliquées dans le projet (Washington, Hampton, Colorado etc) s’impatientent. Des lancements pour le compte du Department of Defense sont tout d’abord passés en priorité sur le calendrier de tirs du site de Vandenberg (Californie). Après des difficultés techniques sur le satellite et le lanceur, la mission doit désormais faire face aux grèves de Boeing, l’industriel en charge du lancement, à une fermeture du site de Vandenberg jusqu’au 10 février, puis à des problèmes potentiels de priorité avec d’autres satellites gouvernementaux.

Grâce aux données fournies par Calipso, les chercheurs ont pour objectif de comprendre l’impact des nuages et des aérosols sur le réchauffement climatique de la Terre. Les technologies à bord, notamment le LiDAR (Light Detection and Ranging), permettront de créer les premières images en trois dimensions des nuages et des particules en suspension dans l’atmosphère.

Certaines d’entre elles, réfléchissant le rayonnement solaire, contribuent à refroidir la planète, tandis que d’autres, absorbantes, pourraient accélérer le réchauffement. Une des questions posées est de savoir si ces phénomènes ont tendance à globalement accentuer ou compenser l’effet de serre. [Seattle Post-Intelligencer 06/12/2005]_ http://seattlepi.nwsource.com/local/250941_satellite06.html

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

- 5 : Perte probable d’un satellite Landsat et incertitudes sur l’avenir du programme.

Le satellite de télédétection Landsat 5, opéré par l’U.S. Geological Survey, n’est plus opérationnel depuis fin novembre. Le système de pointage de son panneau solaire serait hors service, rendant impossible le chargement de ses batteries. Lancé en 1984 pour une mission initiale de trois ans, le satellite a été utilisé jusqu'à aujourd’hui. Un premier signe de faiblesse est apparu en janvier dernier avec une panne sur son panneau solaire principal. L’USGS utilisait depuis le panneau solaire restant.

L’inquiétude des utilisateurs des images Landsat grandit. L’USGS n’est pas en mesure de garantir une prolongation des opérations du satellite Landsat 5 et l’autre satellite de la filière, Landsat 7, fonctionne en mode dégradé depuis la perte d’un capteur en 2003. De plus, l’avenir du programme est très incertain : la possibilité d’embarquer un instrument de type Landsat sur un satellite NPOESS (National Polar-orbiting Environment Satellite System) semble écartée en raison des difficultés budgétaires de ce programme. L’Administration doit donc mettre au point rapidement une nouvelle stratégie pour assurer la continuité des données Landsat. [USGS 01/12/2005, Space News 01/12/2005]_ http://www.spaceref.com/news/viewpr.html?pid=18428

- 6 : Le Pentagone envisage une réduction du programme SBIRS.

Le programme d’alerte avancée SBIRS (Space-Based Infrared System) pourrait être réduit en raison du retard et des dépassements budgétaires massifs liés au développement des charges utiles. Selon les plans actuels de l’U.S. Air Force, la constellation comporterait deux capteurs en orbite elliptique et quatre satellites en orbite géostationnaire, avec un déploiement à partir de 2008.

Le Pentagone craint toutefois une discontinuité de sa capacité d’alerte anti-missile avec la dégradation progressive de son système actuel DSP (Defense Support Program) et la mise en service effective trop tardive de SBIRS. Il envisagerait de recourir à des technologies développées par la NASA, notamment pour l’observation dans la bande infrarouge, afin d’assurer une transition avec le système DSP. [Space News 02/12/2005]

Credit: NASA
Credit: NASA

- 7 : La NASA étudie les conditions d’une mission Navette pour réparer Hubble.

Selon l’Administrateur de la NASA Michael Griffin, une réparation du télescope Hubble par un vol Navette pourrait être confirmée pour l’année 2008 sous plusieurs conditions. Tout d’abord, la prochaine mission, STS-121, doit se dérouler sans encombre et en particulier démontrer que les risques de chute de débris provenant du réservoir externe sont contrôlés. Une seconde condition à respecter sera de disposer de moyens suffisants pour inspecter la protection thermique de la Navette.

Lors d’un vol vers Hubble, cette opération ne pourra être effectuée qu’avec les ressources humaines et techniques (caméra, bras robotique etc) disponibles à bord de la Navette, sans l’assistance des moyens de la Station Spatiale Internationale. De plus, la NASA devra prendre la responsabilité d’effectuer la mission sans aucune possibilité de secourir l’équipage par une seconde Navette en cas de problème. _

Le vol dédié à la réparation d’Hubble est actuellement planifié après la mission STS-121 et les huit missions suivantes vers l’ISS. L’agence commencera en février 2006 des entraînements en piscine pour préparer les opérations à effectuer sur le télescope. Le Congrès a fait preuve de son attachement à cette mission en lui allouant spécifiquement un budget de 271 millions de dollars en 2007. [CBS News 05/12/2005]
http://www.spaceflightnow.com/news/n0512/05hubbleservicing/

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

- 8 : Ball Aerospace s’attelle à réduire les risques techniques du programme JWST

La société Ball Aerospace devrait mettre en place avant la fin de l’année une installation destinée à tester le système de pointage pour le futur télescope spatial James Webb (JWST). Le Wavefront Sensing and Control System (WSCS) sera utilisé pour orienter les différents segments de miroir qui seront montés sur la plate-forme.

La mise en place de cette installation de test a été accélérée suite aux difficultés techniques rencontrées sur le programme. L’objectif de la NASA est de réduire au plus tôt les risques technologiques liés au développement du système optique, afin d’éviter de nouvelles dérives budgétaires et calendaires dans l’avenir. Les surcoûts du programme dépassent déjà le milliard de dollars sur un budget total de 4,5. [Ball Aerospace 05/12/2005]
_http://www.ballaerospace.com/media/nr12_05_05.html

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .

- 9 : Deux nouveaux Centennial Challenges dédiés à l’exploration spatiale.

La NASA a annoncé le lancement de deux nouvelles compétitions de 250 000 $ dans le cadre de son programme Centennial Challenges. Planifiées pour 2007, celles-ci visent à promouvoir l’innovation pour des applications liées à l’exploration spatiale. Le concours « Telerobotic Construction » consiste à construire un robot capable d’assembler des structures sur la surface lunaire.

Le système de contrôle-commande du robot devra en particulier tenir compte des contraintes de communication entre la Terre et la Lune (délai, intermittence). Le concours UAV (Unmanned Aerial Vehicle) vise à mettre au point un concept de drone pouvant survoler Mars ou le satellite de Saturne, Titan. Il devra fonctionner avec un système de navigation visuel (sans système GPS) et permettre le déploiement d’une sonde capable d’entrer en contact avec des cibles identifiées sur le sol. [NASA 02/12/2005] http://exploration.nasa.gov/centennialchallenge/cc_index.html

- 10: Up to date.

Présence à bord de l'ISS en ce moment:_Expédition 12 : Bill McArthur (Etats-Unis) et Valery Tokarev (Russie)

Lancements prévus jusqu'au 1 janvier 2006:

_19-21/12/2005 : Lanceur Falcon-1 de SpaceX avec le satellite expérimental FalconSAT-2 de l’U.S. Air Force Academy - Kwajalein Atoll, îles Marshall
_21/12/2005 : Ariane 5 Générique avec les satellites de météorologie européen MSG2 et de télécommunications indien Insat 4A- Centre Spatial Guyanais – Kourou
_21/12/2005 : Soyouz russe avec le véhicule cargo Progress 20P à destination de l’ISS - Cosmodrome de Baïkonour
_25/12/2005 : Proton russe avoir trois satellites du système de navigation russe Glonass - Cosmodrome de Baïkonour
_26/12/2005 : Soyouz russe avec le premier satellite de démonstration du système Galileo, GIOVE A - Cosmodrome de Baïkonour
_29/12/2005 : Proton russe avec le satellite de télécommunications kazakh KazSat - Cosmodrome de Baïkonour
_??/12/2005 : Lanceur Proton d’ILS avec le satellite de télécommunications AMC 23 de SES Americom - Cosmodrome de Baïkonour
_11/01/2006 : Atlas 5 de Lockheed Martin avec la sonde New Horizon à destination de Pluton et Charon – Cap Canaveral – Floride
_19/01/2006 : Lanceur japonais H2-A avec le satellite expérimental d’observation ALOS – Tanegashima – Japon
_26/01/2005 : Delta 2 de Boeing avec le satellite GPS 2R-M2 de l’U.S. Air Force - Cap Canaveral – Floride_
[Spaceflightnow.com 07/12/2005]

Revue de presse Etats-Unis ESPACE N°376 -  Pour l'ouvrir Cliquer ICI .
Redaction Committee:

Editor in chief : Jean-Jacques Tortora - Science and Technology Attaché
cnes@ambafrance-us.org
Tel : +1-202-944-6225



Staff writer : Noëlle Miliard - Staff
assistant.cnes@ambafrance-us.org
Tel :

Staff writer : Clémence Le Fèvre - International Volonteer
cnes.mst@ambafrance-us.org
Tel : (202) 944-6579

Consultez le site internet revue de presse Etats-Unis ESPACE, en cliquant ICI

Jeudi 8 Décembre 2005
Yvan MARCOU
Lu 2428 fois

Voir dans la même rubrique :

Vacances scientifiques - 07/06/2008

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales