CYCLISME

Tour de France cycliste - 13° étape : Vittel – Colmar

Une journée dans la caravane



Une partie de l'équipe du service information de la Gendarmerie sur leTour avec Gendy. © photo Yvan Marcou
Une partie de l'équipe du service information de la Gendarmerie sur leTour avec Gendy. © photo Yvan Marcou

Le 17 juillet 2009 avec le SIRPA-Gendarmerie

Ce jour là, Image Plus était l’invité du service d’information et des relations publiques de la Gendarmerie nationale (SIRPA-Gendarmerie), dans le cadre de la grande action de prévention du risque piéton menée à l’attention des 15 millions de spectateurs du Tour de France cycliste.

Depuis 1903, la Gendarmerie est un acteur clé de la sécurité sur la grande boucle et un partenaire naturel incontournable du Tour de France du fait de sa maîtrise des espaces sur 95% du territoire.

Sur le Tour, un officier de la direction générale de la Gendarmerie nationale conseille les organisateurs pour les questions de sécurité et coordonne l’ensemble des acteurs en étroite collaboration avec les unités territoriales.

Les 45 gendarmes de l’escadron de la garde républicaine assurent la sécurisation des coureurs et de la caravane publicitaire, avec la hantise permanente d’éviter «l’accident», comme celui qui a malheureusement endeuillé la 14ème étape et qui démontre que l’élément permanent et particulièrement difficile à contrôler reste l’imprudence des spectateurs…

Pour cela, un service d’ordre de 13 000 gendarmes départementaux, gendarmes mobiles, élèves gendarmes et réservistes, est mis en place par les groupements de gendarmerie départementale. Il a pour objectif de protéger les milliers de spectateurs présents tous les jours au bord des routes du Tour.

Cette présence est par ailleurs visible et impressionnante comme j’ai pu le constater sur les 200 Km de la 13ème étape dans les Vosges. En effet, il n’y avait pas une piste, un chemin, une route qui coupait la route du Tour qui n’avait pas été sécurisée par la présence d’un représentant des forces de sécurité. J’ai pu également constater que si la grande majorité des spectateurs respectaient les consignes, il restait toujours quelque irresponsable, et en particulier sur les ascensions des cols, qui couraient à côté ou devant les coureurs, entraînant un risque important de provoquer leur chute.

Dans ce contexte, j’ai été le témoin privilégié du travail remarquable de l’équipe de six hommes et six femmes, issus de différentes unités de gendarmerie chargée d'animer la caravane à partir de quatre véhicules sonorisés sous la direction du capitaine Jérôme Meyniel. Ces derniers diffusent des messages de bon sens et de prudence à l’attention des enfants, mais aussi des adultes, afin que les « spectateurs piétons » assurent eux-mêmes leur propre sécurité en adoptant un comportement responsable.

D’autre part, dans la continuité de l’opération « Permis Piéton pour les enfants » qu’elle met en œuvre pendant l’année scolaire, la Gendarmerie nationale propose un dispositif de prévention à l’attention des enfants spectateurs du Tour et de leurs familles.

Au départ et à l’arrivée, le personnage Gendy, « en peluche et en os », donne des conseils de prudence et de sécurité aux enfants vis-à-vis des véhicules de la caravane et bien entendu des coureurs.

Chaque année, 700 000 enfants passent leur «Permis Piéton». Cette opération rencontre un succès exceptionnel car elle est construite sur la responsabilisation individuelle de l’enfant. « A pied c’est toi qui conduis - Tu ne seras jamais mieux protégé que par toi-même ».

Ma journée sur le Tour

Avant le départ, en compagnie de mes charmantes hotesses, Caroline et Mélanie. © photo Yvan Marcou
Avant le départ, en compagnie de mes charmantes hotesses, Caroline et Mélanie. © photo Yvan Marcou

El diablo, figure légendaire du Tour © photo Yvan Marcou
El diablo, figure légendaire du Tour © photo Yvan Marcou
Embarqué à l’arrière d’une des voitures d’animation, avec deux belles et agréables «gendarmettes», Caroline 25 ans et Mélanie 29 ans, c’est donc de Vittel et sous la pluie de ce 17 juillet que la caravane s’est élancée pour une grande journée d’animation du Tour de France en direction de Colmar. Au menu pour tous, caravaniers, spectateurs et coureurs, une météo exécrable sur des routes accidentées avec un relief qui contrastait avec la chaleur des étapes précédentes.

Si la route était facile jusqu’au 43ème Km, elle se durcissait au fur et à mesure de l’avancée du peloton avec quatre cols à franchir dont celui de la Schlucht à 1139 m, du Platzervasel à 1183 m au kilomètre 105 (première catégorie), du Bannstein et du Firstplan à 34 et 20 Km de l’arrivée.

Les conditions de courses étaient dantesques, sous la pluie et le froid avec une température qui était descendue jusqu’à 8°, mais cela n’a pas suffi a entamer le courage des coureurs et la bonne humeur du public qui s’était massé tout le long de ce parcours pour la journée.

Ainsi, malgré tout, il était venu voir « les forçats de la route », et qu’importe le temps, les populations locales comme beaucoup d’étrangers et les suiveurs traditionnels, était bien là. Jeunes, moins jeunes et séniors attendaient le passage du Tour dans une liesse populaire, que seule une épreuve sportive de cette importance peut générer. Ils aiment tous le Tour.

Alors sous les parapluies, les ponchos et abris de fortune, mouillés, transits, frigorifiés ils chantaient, sautaient au son de musiques entraînantes et assourdissantes diffusées par la sonorisation de notre voiture et à l’invitation de nos hôtesses qui, vitres ouvertes, ont distribué près de 2000 portes-clés et autocollants sur ce parcours, ce qui correspond à la moyenne journalière.

Ce spectacle et ces conditions tellement particulières ne pouvait pas me laisser indifférent. C’est ainsi qu’au delà de cette journée d’information dédiée à la sécurité par la Gendarmerie nationale, j’ai conservé des routes des Vosges, où le Tour n’était pas revenu depuis 1967, un regard éclectique de ces spectateurs vus à hauteur de portière que je vous invite à découvrir en consultant l’album photo de " ma journée sur le Tour ", en cliquant ICI.

Tour de France cycliste - 13° étape : Vittel – Colmar

Lundi 20 Juillet 2009
Yvan MARCOU
Lu 3379 fois

AUTOMOBILE | CYCLISME | MOTO