PATRIMOINE - ARCHITECTURE

De Louvois à Vauvan - Les plans-reliefs

Un outil de défense - TF1 présente les plus remarquables au JT de 13h cette semaine.

Les plans-reliefs sont des maquettes de places fortes, créées à partir de 1668 à l'initiative de Louvois, ministre de la Guerre de Louis XIV. Outils stratégiques, ils représentaient les villes et leurs campagnes environnante jusqu'aux limites des portées d'artillerie. Ils permettaient ainsi de programmer la modification d'ouvrages militaires ou de simuler des sièges.



Musée des plans-reliefs - Hôtel national des Invalides - Paris

Bordeaux-Château Trompette - photo Yvan marcou
Bordeaux-Château Trompette - photo Yvan marcou
L'ensemble des plans-reliefs présenté par le musée, devenu collection royale, se développa ensuite au rythme des conquêtes de Louis XIV et Louis XV. Il était lié à la défense du territoire aux frontières du royaume et jusque dans les anciennes possessions françaises. Conservé aux Tuileries, puis dans la Grande Galerie du Louvre, les plans-reliefs ont été transférés en 1777 dans les combles des Invalides.

Ils furent alors presque tous restaurés. Les campagnes de réalisation de plans-reliefs reprirent pendant la période révolutionnaire et sous Napoléon 1er. Elles ne s'achèveront qu'après la guerre de 1870 et l'abandon de la construction de fortifications bastionnées.

La collection comprend aujourd’hui 100 plans-reliefs au 1/600, des maquettes de système de fortifications et de cartes en relief étables pour répondre aux progrès de l'artillerie. Elle a été classée parmi les monuments historiques en 1927. Le musée a été créé en 1943.

La Manche

Le Mont-Saint-Michel - photo Yvan marcou
Le Mont-Saint-Michel - photo Yvan marcou
Certaines fortifications de La Manche sont un héritage du Moyen Âge, comme en témoigne la maquette du Mont-Saint-Michel. Ces défenses contre l'Angleterre et la Hollande ont été complétées dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Le fort de La Conchère offre un bel exemple de forteresse édifiée sur un îlot rocheux pour interdire à l'ennemi l’accès au port de Saint-Malo. Il faut attendre le Premier Empire pour que soit complètement aménagé le grand port militaire de Cherbourg, dont le dispositif défensif a été renforcé dans la seconde moitié du XIXe siècle par des ouvrages comme le fort Chavagnac.

Le littoral atlantique

Cidadelle de Saint-Martin de Ré - photo Yvan Marcou
Cidadelle de Saint-Martin de Ré - photo Yvan Marcou
La fortification du littoral atlantique s'est inscrite dans une politique mise en place dès 1661 par Colbert pour assurer la protection des arsenaux et ports militaires, ainsi que des principaux ports de commerce.

La maquette de la citadelle de Belle-Ile montre le site après les derniers travaux réalisés par Vauban, entre 1680 et 1705, pour compléter la défense du golfe du Morbihan et l’accès à Lorient.

La maquette des fortifications d'Aunis rappellent le réseau défensif installé dans les îles de Ré, d'Oléron et d'Aix et complété sous Louis XIV pour couvrir le port militaire de Rochefort, fondé par Colbert au fond de l'estuaire de la Charente.

En Aquitaine, la surveillance des c^tes était assurée par le port de Bayonnne, renforcé sans cesse jusqu'au XIXe siècle. Celui de Bordeaux était également protégé par la construction du Château-Trompette symbole du pouvoir royal victorieux de la Fronde, une barrière sur l'estuaire de la Gironde a été constitué par Blaye, fort Pâté et fort Médoc.

Les plans-reliefs du littoral atlantique sauf ceux de Bayonne et du fort de la Rade, ont été réalisés entre 1700 et 1705 au cours d'une même campagne et rendent compte de l'état de cette frontière maritime au début de la guerre de Succession d'Espagne, de 1701 à 1713.

Les Pyrénées

Perpignan - photo Yvan Marcou
Perpignan - photo Yvan Marcou
Les plans-reliefs conservés présentent les résultats des grands aménagements réalisés à partir de 1679 à la demande de Vauban, après la guerre franco-espagnole qui démontra la vulnérabilité de la frontière pyrénéenne. Places fortes ou forts s'épaulèrent deux à deux, comme le fort Lagarde et le fort les Bains de la frontière à Perpignan et au delà.

La Méditerranée

Château d'If - photo Yvan Marcou
Château d'If - photo Yvan Marcou
Cette zone commerciale de première importance a toujours été particulièrement menacée. Les plans-reliefs du littoral méditerranéen offrent un panorama des aménagements réalisés de François 1er à Louis XV pour assurer la défense des côtes provençales. Les grands ports ont été progressivement renforcés comme Marseille avec le château d'If construit sous François 1er puis le fort Saint-Nicolas au XVIIe siècle, Toulon avec les forts Lamalgue, des Pomets, d'Artigue et d'Antibes. Lors des gains territoriaux, les fortifications gênoises ont été réutilisées: Saint-Tropez, après 1672, Calvi après 1768. Les îles de Lérins, sites stratégiques ont été fortifiés.

Des documents irremplaçables

Fort des Pometz - fortification bastionnée - photo Yvan Marcou
Fort des Pometz - fortification bastionnée - photo Yvan Marcou
Les plans-reliefs sont liés à l'histoire de la fortification. Ils permettent de suivre l'évolution de la défense des villes face aux progrès de l'artillerie, du Moyen Âge au dernier tiers du XIXe siècle.
Villefranche-de-Conflent, Perpignan ou Antibes, représentées aux XVIIe et XVIIIe siècles, ont conservé une partie de leurs enceintes médiévales à hautes tours.
Face à la puissance du boulet de fonte apparu vers 1480, les tours rondes ont été progressivement abandonnées au profit du bastion qui supprime les angles morts.
D'imposantes tours à canons sont construites dès la fin du XVe siècle, au Mont-Saint-Michel ou au château d'If, à Blaye, au XVIe siècle, les tours médiévales sont arasées et camouflées derrière des massifs de terre pour résister aux tirs adverses et accueillir des pièces d'artillerie. Ces recherches ont abouti à la conception de la fortification bastionnée (1), perfectionnée en France par Vauban au XVIIe siècle.
Par leur finesse d'exécution, les plans-reliefs sont aussi une source d'informations pour l'histoire de l'urbanisme et du paysage, avant les grandes transformations engendrées par la révolution industrielle. Leur vue aérienne révèle la nature du tissu urbain autant que l'équipement des campagnes aux XVIIIe et XIXe siècles (fermes, moulins, voies de communication, etc).

(1) Fortifications bastionnées: Système défensif composé de remparts - remblais de terre maintenus par parement - et de plan polygonal dont les parties en sailli sont appelées bastions.

Construction et restauration

Perpignan - photo Yvan Marcou
Perpignan - photo Yvan Marcou
D'abord réalisés sur place, les plans-reliefs ont été construits à partir de 1750 dans un atelier unique à Mézières, qui a été transféré en même temps que la collection aux Invalides en 1777. Les techniques et l'échelle (au 1/600, soit un pied pour cent pousse) on été progressivement normalisées.
Ces maquettes sont des puzzles de grande taille, composés de tables de bois dont la partie supérieure est sculptée et modelée pour restituer le relief, puis floquée de sable fin et de soie. les arbres sont constitués de chenilles de soie et de fil de fer entrelacés.
Les eaux sont peintes. Les bâtiments sont taillés dans de petits blocs de bois et habillés de papier gravés ou peints.
Les mêmes techniques étaient autrefois employées pour la restauration des maquettes. Aujourd'hui, les éléments d'origine sont conservés autant que possible et nettoyés au laser, et le nouveau musée garantit une meilleure conservation des maquettes par la mise en place d'une climatisation et limitation de l'éclairage.

Pour visionner les plans-reliefs exposés au musée, cliquez ICI

Sources: Centre des monuments nationaux -Musée des Plans-Reliefs - Hôtel national des Invalides -Paris.

Vendredi 23 Août 2013
Yvan MARCOU
Lu 1411 fois


1.Posté par BARROIS le 31/08/2015 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
D'après mes lectures, il y aurait une maquette des îles de Lérins aux Invalides. Est-ce exact? Est-elle exposée au public? En auriez-vous une photo?
Merci et bravo pour votre exposé.

Nouveau commentaire :


Voir dans la même rubrique :

PATRIMOINE IMMATERIEL - 23/08/2013

L’ILLUSTRATION - 01/08/2013

MISERICORDE ! - 15/08/2012

1 2

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales