PATRIMOINE - ARCHITECTURE

LE MUSEE DE LA PHOTOGRAPHIE S’AGRANDIT

Ca déborde d’objets ! Belles numérisations à voir sur leur site

Avec plus de 25 000 objets, un million de photographies, une bibliothèque et un fonds documentaire technique unique, le musée français de la photographie rassemble une des plus importantes collections au plan international.



LE MUSEE DE LA PHOTOGRAPHIE S’AGRANDIT

Dès 1960, deux amateurs passionnés, Jean et André Fage, ouvrent un musée associatif à Bièvres.

Pendant plus de trente ans ils y réunissent images et objets témoignant de l’histoire de la photographie. Aujourd’hui, le Conseil général de l’Essonne vous accueille dans un musée départemental agréé "Musée de France" depuis 2003.

De très beaux daguerréotypes et près de 2500 pièces de matériel photographique y retracent l’histoire conjuguée des techniques et des usages sociaux de la photographie. Chambres noires du 18e siècle, laboratoires de campagne, lanternes magiques, mitrailleuse photographique, appareils de prise de vue sous-marine, canne photographique, images en relief y côtoient la chambre à soufflet, le portrait retouché du 19e siècle, l’Instamatic ou encore l’appareil numérique...

Dans le cadre d’un plan d’étude, de conservation et de valorisation des collections lancé par le Conseil général de l’Essonne, le musée met en ligne l’inventaire des collections au fur et à mesure de leur numérisation.

Le Département de l’Essonne s’engage également dans la construction d’un nouveau musée avec l’aide scientifique et technique de la Direction des musées de France et le soutien financier de l’État et de la Région Île-de-France.

Musée français de la Photographie - 78, rue de Paris - 91570 Bièvres
Tel : 01 69 35 16 50

INFORMATIONS PRATIQUES

HORAIRES: Ouverture au public du mercredi au dimanche de 13h30 à 17h30, sauf jours fériés.
Fermeture exceptionnelle : du 1er au 30 août 2013 inclus.
TARIFS Droits d’entrée :
- 3,00 € (plein tarif)
- 2,00 € (tarif réduit : familles nombreuses, étudiants, personnes âgées, personnes handicapées)

Gratuit pour les jeunes jusqu’à 18 ans, enseignants, professionnels des musées et des écoles d’art, journalistes, sans emploi, inscrits à l’ANPE, bénéficiaires du RMI, accompagnateurs de groupes, titulaires de la carte ICOM, de la Carte jeune 91 et du "Pass’Essonne".

Gratuit pour tous le 3e week-end du mois. Guide de visite en français à disposition à l’entrée du musée.

Sources AJP - 26-08-2013


Lundi 26 Août 2013
Yvan MARCOU
Lu 196 fois


1.Posté par AMAROUCHE le 10/09/2013 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour !

Comme vous êtes en France pays de la confiance avec toutes ses références vous avez du pain sur la planche en ce qui concerne la sensibilisation des collectionneurs d'anciennes photographies faites surtout en Algérie région de petite Kabylie où des postes avancés français avaient été installés pour leur numérisation sous le signe des journées européennes du patrimoine afin d'éviter leurs pertes et de sauver cet héritage concernant surtout les scènes de vies civiles mêmes mélangées parfois avec des soldats en tenues militaires.

Les vêtements, la nourriture même sur fond de rationnements, l'ouverture des pistes, les écoles, les épiceries, les forges, les moulins à huiles, à grains, les cafés maures extérieurs et intérieurs où l'on peut voir des vieux personnages ou des jeunes s'assoir sur des nattes en alpha, les activités du cafetier qui les reçoit, les fontaines, le T6 qui couvrent la sécurité des convois ou bien observent les zones suspectes au loin d'après le raisonnement de responsables du camp de concentration, les foyers sportifs, les foyers de jeunes, les A.M.G, les malades, les infirmier(e)s, le médecin, le chef de poste recevant les demandeurs de laissez passez, le recensement, les moniteurs de sport, les instituteurs, les arbres, les champs, la zone interdite....etc, etc..sans que les propriétaires de tels objets ne cèdent les originaux. Telle est ma humble proposition de ma part le type d'El-Maïn d'autrefois attaché aux Bibans et de 1957 à 1963 à Lafayette, département de Sétif ayant à sa tête feu Dekrouche Brahim type intelligent et courageux natif du village de Guelaguel trait d'union entre les villages d'El-Maïn et Ouled Sidi-Idir souvenirs.

Nouveau commentaire :


Voir dans la même rubrique :

PATRIMOINE IMMATERIEL - 23/08/2013

L’ILLUSTRATION - 01/08/2013

1 2

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales