REPORTAGES

Deux églises du patrimoine des Etats-Unis

A l’initiative de Véronique Hamel, membre du Conseil d’administration, une douzaine de membres de l’AJP a pu découvrir le 2 juin dernier à Paris, la première église protestante œcuménique non-missionnaire établie en dehors des États-Unis d’Amérique dès 1814, puis la cathédrale américaine de la Sainte-Trinité de culte anglican.



Deux églises du patrimoine des Etats-Unis
Une petite colonie anglophone protestante avait été autorisée sous la protection de Talleyrand à prier dans l’Oratoire du Louvre (Eglise réformée de France). Puis, une première chapelle américaine est construite rue de Berri près des Champs-Elysées dans ce quartier qui était alors pauvre. S’ensuivit la construction sous la direction de l’architecte Carroll Greenough de l’église américaine actuelle dès mars 1926 et consacrée en septembre 1931. Des membres de plus de 40 pays, représentant plus de 35 traditions confessionnelles différentes la composent.

Reçus par Rebecca Brite et Alison Benney, les membres de l’AJP ont pu découvrir ce sanctuaire basé sur un plan gothique et son orgue aux 3 328 tuyaux fabriqués à la main à l’usine Beckerath de Hambourg (Allemagne) avec son buffet du maître artisan Gunther Hamann qui a passé plus de 900 heures à en sculpter les ornements. A droite du choeur, dans une petite chapelle, se trouve un « Christ regardant au-dessus de Jérusalem », un tableau de l’artiste expatrié canadien Frank M. Armington. Trois vitraux créés dans les studios new-yorkais de Louis Comfort Tiffany et classés monuments historiques comptent parmi les rares à être conservés dans une église hors des Etats-Unis d’Amérique. Les vitraux supérieurs sont conçus par Charles J. Connick avec l’aide du pasteur, Joseph W. Cohran et fabriqués par des artistes français à Paris et à Chartres. Au dernier étage, d’autres sont classés par ordre chronologique, en commençant par l’Ancien Testament et les patriarches et terminant avec l’alliance de foi franco-américaine. Un mémorial de guerre représente les généraux George Washington et Lafayette, un soldat français de 1781 et un soldat américain de 1917.

Cette église fut aussi la première à accueillir en France les Alcoholics Anonymous après la diffusion par le quotidien France-Soir durant l’été 1960 du grand reportage à New York de Joseph Kessel (1898-1979) afin d’apporter un remède à une maladie aujourd’hui reconnue par l’Organisation mondiale de la Santé (O.M.S.). L’académicien deviendra le premier Président du Conseil d’administration des Alcooliques Anonymes. Les 19 et 20 novembre prochain, les A. A.célèbreront leur 62e anniversaire au Futuroscope de Poitiers (Nouvelle-Aquitaine).

AJP - 11 août 2022
Lire la suite du reportage

Vendredi 12 Août 2022
Yvan MARCOU
Lu 87 fois

Nouveau commentaire :

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales