REPORTAGES

Visa pour l'Image à Perpignan - Festival Off

15° édition du 28 août au 11 septembre 2010



Visa pour l'Image à Perpignan - Festival Off

Le concours photo du Festival Off

Du samedi 28 août au samedi 11 septembre se déroule le Festival Off Perpignan. Ce festival du photoreportage amateur, accompagné d'un concours, présente plus de 80 expositions de qualité dans de nombreux lieux du centre ville de Perpignan : commerces, restaurants, galeries, cafés, etc.

Prolongez votre ballade jusqu'à notre maison de la formation, à Orle (route de Thuir) où est exposé le best of des photos de notre festival.

- Samedi 28 août: inauguration
- 16h. - 19h.: Visite guidée des lieux d'expositions, au départ de la Maison du Off ( Casa de la Generalitat de Catalunya - 1 rue de la Fusterie - Perpignan

- Lundi 30 août
- 16h. - Inauguration de l'exposition du Club de la Presse - Quai Vauban.

Jeudi 2 septembre
- 18h. Cérémonie de remise des Prix à la Chambre de commerce et d'industrie de Perpignan et des P.O. (Quai de Lattre de Tasigny)



Les lauréats 2010 sont:
- Prix Festival Off: Gilles Bordes-Pages - N°81 - Thème : Les sumos des Ryogoku;
- Prix thème libre: Alain Mazalrey - N°01 - Thème: Théâtre de rue;
- Prix découverte: Antoine Boureau - N°07 - Thème: Quotidien d'une famille dans les faubourgs de Katmandou;
- Prix coup de cœur: Cécile Marleix-Olive - N°02 - Thème: Regard autour de la fantasia;
- Prix Arago: Assocition IFIC - N°60 - Thème: Inde, l'ordre sacré.



Mercredi 8 septembre
- à partir de 19h. "La nuit du Off" - place de la République - animation musicale avec Jacques Poignonnnec;
- 21h. - projection sur écran géant

Renseignements: 04 68 35 90 99 - delphine.pons@perpignan.cci.fr

Contact - Visa pour l'Image de Perpignan

Les photographes de presse régionaux exposent

Le Club de la Presse du Languedoc-Roussillon et l'Association des commerçants du Quai Vauban, vous invitent à visiter l'exposition des photographes de presse régionaux qui se tient sur la Quai Vauban, passage Doisneau et dans les commerces proches.

Une photo des huit participants a été tirée sur une bâche au format 4x3 mètres et est exposée sur le Quai Vauban à partir du 26 août 2010. Sur les bâches se trouvent les photos de Miche Pieyre, Redouane Anfoussi et Georges Bartoli. Le reste du reportage est exposé dans l’un des commerces du Quai Vauban : Elise Ortiou-Campion à la Brasserie Le Vauban, Marie Clauzade au restaurant Nature et Gastronomie, Gabriela Lupu au Petit Moka puis Jean-Louis Estèves et Yvan Marcou dans le Passage Doisneau

La vidéo ci-jointe vous donne plus de détail sur cette manifestation.
Vidéo réalisée au moyen d'un NIKON D300S

Dans l'ordre d'intervention nous entendrons:
- M. et Mme Gilles Bordes-Pages de la région parisienne - exposant Off N°81 - Les Sumos de Ryogoku -
Lauréat du Prix du Off 2010;
- Mme Dominique Sors - directrice de la Communication à la CCI de Perpignan;
- M.Didier Hoiry - président du Festival Off de Perpignan.

Sainte-Mère-Eglise avec un groupe d'écossais portant uniformes de l'Airborne US et leurs compagnes en tenues de l'époque soulignant le jovial accueil des populations réservé aux libérateurs © Photo Yvan Marcou
Sainte-Mère-Eglise avec un groupe d'écossais portant uniformes de l'Airborne US et leurs compagnes en tenues de l'époque soulignant le jovial accueil des populations réservé aux libérateurs © Photo Yvan Marcou

Yvan MARCOU - photo-reporter à Image Plus, participe à cette exposition

65° anniversaire du D-Day
La présence de Mrs. les Présidents Barak OBAMA et Nicolas SARKOZY, le 6 juin 2009 au cimetière de Colleville-sur-Mer, pour honorer les soldats tués le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie furent le grand moment des manifestations qui ont entouré la commémoration du 65° anniversaire du Débarquement.

La bataille de Normandie fait rage. Sur Utah – Omaha – Gold – Juno – Sword, la plus forte armada utilisée de tous les temps impose sa force mais elle est accompagnée des pertes énormes : 130 000 morts en 100 jours
- Allemands : 54 754 morts – 339 000 blessés ou faits prisonniers ;
- Britanniques, Canadiens et Polonais : 21 138 morts et près de 62 000 blessés ;
- Américains : 20 838 morts et 150 000 blessés ;
- Aviateurs : 16 000 morts (dont 8 536 Américains) ;
- Victimes civiles : environs 20 000 Normands tués à la suite des combats et des bombardements alliés. Un tiers des 67 078 Français tués lors des raids aériens alliés pendant la guerre l’ont été durant les cent jours de la bataille de Normandie.

C’est un travail de mémoire et de recueillement qui m’a conduit 65 ans plus tard, de Riva-Bella à Sainte-Mère-Eglise, à longer ces grandes plages normandes et ces landes perchées sur de hautes falaises, à parcourir les nombreux cimetières et monuments élevés en mémoire de ses valeureux combattants, pour croiser les regards des vétérans du 6 juin 1944.

À cette époque, ils étaient tout juste âgés de 20 ans et ils connurent l’enfer en ces lieux qu’ils découvraient, car la France et la Normandie pour un jeune Californien, c’était le bout du monde, mais c’était la voie de la liberté.

Alors en ces jours de juin 2009, j’ai surpris ces regards qui scrutaient fixement l’horizon, vide de tout équipage et de cette formidable armada. Ces regards étaient plus émouvants que tous les récits historiques, car ils nous laissaient entendre : « j’y étais ».

Alors comment ne pas résister à aller vers eux et les congratuler et leur dire merci.

Ainsi, j’ai souhaité leur dédier mon reportage pour leur dire merci. Merci pour leur courage. Merci pour le sacrifice de leurs camarades de combat dont ils sont venus vénérer la mémoire.

Combien de vétérans sont encore vivants ?

Combien sont-ils, témoins du D-Day ?

Peu certainement, vu le grand âge de ceux que j’ai croisé.

Mais les nouvelles générations, étaient là à leurs côtés, enfants, petits-enfants et amis de ces héros venus de très loin en communion sur ces plages de Normandie pour leur dire « On » se souvient et « On »se souviendra. « On » vous survivra pour témoigner de votre opiniâtreté et de votre bravoure.

Ainsi ils se sont rassemblés en uniformes des armées de leurs pays ou en tenues militaires comme en costumes civils d’époques, hissés en cortèges sur des véhicules et de remarquables matériels de collections.

Ils étaient là par centaines, Américains, Britanniques, Canadiens, Belges, Polonais, Français et autres nationalités que le débarquement avait mobilisées en 1944.

Ils se sont retrouvés, acteurs d’un jour et figurants de l’Histoire, dans des bivouacs ou campements montés rigoureusement à l’identique, sur tous ces sites historiques pour faire leur devoir de mémoire, comme pour se lancer dans des assauts improbables vers un ennemi fantomatique, fruits d’une imagination collective et d’un destin commun.

Pour visionner les photos du reportage 65° anniversaire du débarquement, cliquez ICI

Yvan Marcou - reporter-photographe

Depuis sa jeunesse et pendant ses activités professionnelles, Yvan Marcou est passionné par la photographie qu’il exerce au sein de la Fédération Photographique de France au travers de différents Clubs où il enseignera les techniques de la photographie comme celles de la maîtrise de la lumière. Il sera lauréat de nombreux concours et présentera, comme encore aujourd’hui ses œuvres sur les cimaises de très nombreuses salles d’expositions. Ce sera pour lui l’occasion de travailler sur des thèmes variés avec une prédilection pour le reportage.

C’est à l’occasion d’un séjour professionnel de 10 ans en Guyane Française qu’il sera le correspondant photographique de l’AFP. Il produira des reportages à caractères politiques comme ceux se rapportant à l’activité aérospatiale du CSG à Kourou. Mais l’incommensurable diversité des populations, des cultures et de la nature guyanaise lui offriront aussi de remarquables sujets de reportage avec la création de nombreuses expositions itinérantes dans les plus grandes villes du pays.

Il s’intéressera particulièrement à l’Histoire des bagnes de Guyane comme guide et conférencier avec des publications liées à ce patrimoine et aux derniers bagnards encore vivants. Son travail sur le sujet l’ont amené à participer à la rédaction du dossier présenté par l’Australie pour le classement des bagnes australiens au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO. De la même sorte, il coordonne le dossier du classement de Saint-Laurent-du-Maroni, ville de Guyane, créée par et pour les bagnards et qui en 1923 recevait la visite d’Albert Londres.

De retour en Métropole en Languedoc-Roussillon en 2003, il crée sa propre agence de presse et d’informations - E-médias - « Image Plus » www.imagesplus.fr - et il réalise de nombreux reportages et photographies de presse dans les domaines politiques, culturels, du tourisme, du patrimoine et sportifs.
Il est membre du Club de la Presse de Montpellier et de l'Association des Journalistes du Patrimoine.



Visa pour l'Image à Perpignan - Festival Off

1989 - 2010, Vingt-deuxième Visa pour l'image à Perpignan...


Mardi 31 Août 2010
Yvan MARCOU
Lu 5164 fois

Nouveau commentaire :

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales