Classement des bagnes de Guyane par l'UNESCO: discours et soutiens.

Les bagnes australiens classés au Patrimoine mondial de l'UNESCO

Yvan MARCOU - journaliste à Image Plus - qui a participé à l'élaboration de ce dossier de classement pour la partie concernant les bagnes de Guyane, se réjouit de cette reconnaissance mondiale et adresse ses plus vives félicitations au ministère australien de la Protection de l'Environnement et du Patrimoine et à toute l'équipe qui a collaboré au montage de ce dossier, et en particulier à Mmes Laura Breen et Jenelle Mc. Mahon du DEWRHHA.



Les bagnes australiens classés au Patrimoine mondial de l'UNESCO

French. News. Cn - CANBERRA, 1er août (Xinhua)

Quelques uns des plus importants bagnes d'Australie ont été ajoutés à la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, tout comme certains sites naturels tels que la Grande barrière de corail.

Le ministre australien de la Protection de l'Environnement et du Patrimoine, Peter Garrett, a salué dimanche la décision du Comité du patrimoine mondial d'inscrire 11 bagnes australiens sur la Liste du patrimoine mondial, ce qui devrait aider à leur préservation.

Les sites classés sont l'ancienne résidence du gouverneur (Old Government House), l'ancien centre de travail "the Domain", la caserne de Hyde Park, l'île de Cockatoo et l'ancienne Grande route du nord en Nouvelle-Galles du Sud, ainsi que la prison de Fremantle dans l'Etat d'Australie-Occidentale et le site historique de la vallée de Kingston et d'Arthur sur l'île de Norfolk.

En Tasmanie, le pénitencier de Port Arthur, les domaines de Brickendon et Woolmers, le centre de travail de Darlington, le site historique de Coal Mines et la prison pour femmes "Cascades Female Factory" ont égleament été ajoutés à la liste

M. Garrett a délcaré à ABC News que leur classement sur la Liste du patrimoine mondial permet une reconnaissance mondiale de ces sites qui sont des éléments importants de l'histoire moderne de l'Australie.

Lors d'une conférence de presse conjointe avec la Premier ministre Julia Gillard, M. Garrett a également annoncé que la gestion de la côte de Malabar, à l'est de Sydney, sera confiée au gouvernement de Nouvelle-Galles du Sud pour en assurer la conservation.

Mme Gillard a déclaré qu'il s'agit d'un site important pour la région, avec des objets datant de la seconde guerre mondiale, un patrimoine indigène et la flore menacée de Banksia.

Environ 70 hectares supplémentaires de parc national et réserve naturelle seront créés sur la côte de Malabar suite au transfert de gestion annoncé.

Les Sites de bagnes australiens comprennent une sélection de onze colonies pénitentiaires, parmi les milliers qu'établit l'Empire britannique en Australie aux 18e et 19e siècles. Ces bagnes accueillirent des dizaines de milliers d' hommes, de femmes et d'enfants, condamnés par la justice britannique. Chacun des sites avait une vocation propre, qu' il s'agisse d'enfermement punitif ou de rééducation par le travail forcé au service du projet colonial. Le bien présente les meilleurs exemples survivants de la déportation de criminels à grande échelle et de l' expansion colonisatrice des puissances européennes par la présence et le travail des bagnards, affirme un communiqué de presse du Comité du Patrimoine mondial.

Pour plus de détail lire l'article concernant les bagnes australiens en cliquant ICI

PATRIMOINE MONDIAL (AJP - le 04 août 2010)

Le Comité du patrimoine mondial inscrit un total de 21 nouveaux sites sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dont la Cité épiscopale d’Albi et les pitons, cirques et remparts de la Réunion

L’UNESCO présente aujourd’hui la liste complète des nouvelles inscriptions sur la liste au patrimoine mondial et celle des nouveaux inscrits au patrimoine en péril.

La France vient de faire inscrire deux sites prestigieux : la Cité épiscopale d’Albi et les pitons, cirques et remparts de la Réunion.

A la fin de cette liste figurent les contacts presse à l’UNESCO. N’hésitez pas à faire appel à leurs compétences. Nous essayerons par ailleurs de vous donner des contacts précis sur Albi et la Réunion pour toute interview dont vous auriez besoin.

La 34e session du Comité du patrimoine mondial, réunie à Brasilia depuis le 25 juillet, a achevé aujourd’hui l’examen des candidatures à la Liste du patrimoine mondial et à la Liste du patrimoine mondial en péril.

Sous la présidence du ministre brésilien de la Culture, João Luiz da Silva Ferreira, la Comité a inscrit 21 nouveaux sites – 15 culturels, 5 naturels et 1 mixte-, ce qui porte à 911 le nombre de biens inscrits sur la Liste. Les îles Marshall, Kiribati et le Tadjikistan ont pour la première un bien inscrit au Patrimoine mondial. Un site naturel existant a également été reconnu pour sa valeur culturelle, devenant ainsi un bien mixte.

Le Comité du patrimoine mondial a ajouté quatre sites à la Liste du patrimoine mondial en péril et en a retiré un, les îles Galápagos (Equateur).

Les nouveaux sites inscrits sur de la Liste du patrimoine mondial en péril sont les suivants (par ordre alphabétique des pays) :

- Parc national des Everglades (Etats-Unis)

- Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati (Géorgie)

- Forêts humides de l’Atsinanana (Madagascar)

- Tombes des rois du Buganda (Ouganda)

Le nouveau site mixte est le suivant :

- Papahānaumokuākea (Etats-Unis)

Les nouveaux sites culturels sont les suivants :

- At-Turaif à ad-Dir’iyah (Arabie saoudite)

- Sites de bagnes australiens (Australie) - Yvan MARCOU - journaliste à Image Plus a participé au montage du dossier de classement en ce qui concerne les bagnes de Guyane, cités dans ce document.
Voir la vidéo ci-jointe

- Place São Francisco de São Cristovão (Brésil)

- Villages historiques de Corée : Hahoe et Yangdong (République de Corée)

- Monuments historiques de Dengfeng, au « centre du ciel et de la terre » (Chine)

- Cité épiscopale d’Albi (France)

- Jantar Mantar (Inde)

- Atoll de Bikini Atoll, Site d’essais nucléaires (Iles Marshall)

- Camino Real de Tierra Adentro (Mexique)

- Grottes préhistoriques de Yagul et Mitla au centre de la vallée d’Oaxaca (Mexique)

- Zone des canaux concentriques du 17e siècle à l’intérieur du Singelgracht à Amsterdam (Pays-Bas)

- Ensemble du Khānegāh et du sanctuaire de Cheikh Safi al-Din à Ardabil (République islamique d’Iran)

- Ensemble du bazar historique de Tabriz (République islamique d’Iran)

- Site proto-urbain de Sarazm (Tadjikistan)

- Citadelle impériale de Thang Long-Hanoï (Viet Nam)

Les nouveaux sites naturels sont :

- Danxia de Chine (Chine)

- Plateau de Putorana (Fédération de Russie)

- Pitons, cirques et remparts de l’île de la Réunion (France)

- Aire protégée des îles Phoenix (Kiribati)

- Hauts plateaux du centre de Sri Lanka (Sri Lanka) V

Les sites du Patrimoine mondial qui ont fait l’objet d’une extension sont :

- Système de gestion hydraulique du Haut-Harz (Allemagne - extension de « Mines de Rammelsberg et la ville historique de Goslar »)

- Ville de Graz- Centre historique et château d’Eggenberg (Autriche - extension de « Ville de Graz-Centre historique »)

- Parc national de Pirin (Bulgarie - extension) V
- Ensemble d’art rupestre paléolithique de Siega Verde (Espagne)

- Extension des « Sites d’art rupestre préhistorique de la vallée de Côa », Portugal)

- Monte San Giorgio (Italie - extension de « Monte San Giorgio », Suisse)

- Ville minière de Røros et la Circonférence (Norvège - extension de la « Ville minière de Røros »)

- Eglise de la Résurrection du monastère de Suceviţa (Roumanie - extension des « Eglises de Moldavie »)

Le Comité a également reconnu la valeur culturelle de la Zone de conservation de Ngorongoro (République Unie de Tanzanie), inscrite en 1979 comme site naturel et qui est désormais un bien mixte (culturel et naturel).

La 34e session du Comité du patrimoine mondial s’est ouverte le 25 juillet et prend fin le 3 août. La prochaine session se tiendra en juin 2011 à Bahreïn.

Pour consulter tous les communiqués de presse relatifs aux décisions de la 34e session du Comité du patrimoine mondial : http://www.unesco.org/new/en/unesco/

Contact médias à Brasilia :

Sue Williams
Tel : +33 (0) 6 15 92 93 62
s.williams@unesco.org

Pour les médias audiovisuels :

Carole Darmouni
Tel : +33 1 45 68 17 38
c.darmouni@unesco.org

Des images sont disponibles pour les télévisions (B-roll) :
http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/news-videos/b-roll/

Photos
http://www.unesco.org/new/fr/media-services/multimedia/photos/photo-galleries/

Mercredi 4 Août 2010
Yvan MARCOU
Lu 2663 fois

Nouveau commentaire :

DOSSIERS. | Classement des bagnes de Guyane par l'UNESCO: discours et soutiens.