SCIENCE & TECHNOLOGIE

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 386 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

MISSION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS



mars.google.com
mars.google.com

1 : EXPLORATION ET VOLS HABITES.

- La NASA et Google lancent « Google Mars »

La NASA et Google ont mis en ligne une banque d’images de la planète Mars à partir d’observations menées dans les spectres visible et infrarouge par la sonde américaine Mars Odyssey. Google Mars possède une résolution d’environ 232 mètres par pixel et couvre pratiquement toute la surface de la planète rouge grâce à environ 17 000 photographies fournies par l’instrument THEMIS (THermal Emission Imaging System). La résolution est de 100 mètres par pixel pour certaines zones revêtant un intérêt particulier, tels la vallée Marineris, l’Olympus Mons et les sites d’atterrissage des rovers Spirit et Opportunity.
Une simulation de vol au-dessus de la vallée Marineris, le plus grand canyon du système solaire, est également sur la toile. Selon Phil Christensen, PI de l’instrument THEMIS et spécialiste de géologie planétaire à l’université d’Arizona, « Valles Marineris est une zone que les scientifiques ont besoin d’observer de manière globale et dans le détail. Plus qu’un site spectaculaire, c’est aussi un livre ouvert sur l’histoire géologique de Mars dont nous commençons à peine la lecture. »
[NASA 13/03/06, Arizona State University 13/03/06]
Pour en savoir plus : mars.google.com
Plus d'info


- Report de la prochaine mission Navette en juillet

Le prochain vol de la Navette a été reporté en raison d’une anomalie détectée sur une de quatre jauges d’hydrogène liquide du réservoir externe. La mission STS-121, prévue en mai, n’aura pas lieu avant le mois de juillet. La NASA a pris la décision de remplacer le capteur défectueux ainsi que les trois autres, par précaution. L’agence avait déjà été confrontée à des problèmes sur une jauge d’hydrogène lors de la préparation du retour en vol en 2005.
Une enquête menée à cette époque avait émis l’hypothèse d’un défaut de fabrication des capteurs. Par ailleurs, la NASA a récemment détecté une petite fissure sur le bras robotique de Discovery en raison d’une erreur de manipulation lors des opérations de préparation de la mission. Le report du lancement à juillet permettra de le réparer ; pour ce faire, le bras robotique sera renvoyé au Canada. [NASA 14/03/06]
Plus d'info


- Injection du satellite MRO en orbite martienne.

Le Jet Propulsion Laboratory a réussi la mise en orbite martienne du Mars Reconnaissance Orbiter (MRO). Le satellite a parcouru environ 500 millions de kilomètres depuis son lancement en août 2005. La phase d’aérofreinage va maintenant débuter. D’une durée de six mois, elle permettra d’amener le satellite, actuellement sur une trajectoire elliptique, sur une orbite pratiquement circulaire d’une période de deux heures. MRO observera la planète rouge d’une altitude allant de 255 à 320 kilomètres, soit plus près qu’aucun autre satellite dédié à l’exploration martienne jamais lancé. [JPL 10/03/06]
Pour en savoir plus

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 386 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

2 : LANCEURS.

- Tentative avortée du lancement de la mission ST-5 par Orbital Sciences

Orbital Sciences a renoncé à la dernière minute au lancement des trois microsatellites ST-5 (Space Technology 5) de la NASA. Alors que l’avion porteur de la fusée Pegasus XL se trouvait à près de 12 kilomètres d’altitude, quelques minutes avant le lancement, un problème mécanique a été détecté au niveau du premier étage de l’engin. Le lancement sera reprogrammé dès qu’Orbital Sciences aura procédé au remplacement du mécanisme défectueux. La mission ST-5 fait partie du programme New Millenium de la NASA et permettra de tester de nouvelles technologies spatiales dans les domaines de la propulsion, des communications ou du contrôle thermique. Les trois satellites d’une masse de 25 kilogrammes chacun analyseront également l’effet de l’environnement spatial sur la magnétosphère terrestre. [NASA 15/03/06, space.com 15/03/06]
Plus d'info
Plus d'info http://www.nasa.gov/st5

3 : TELECOMMUNICATIONS.

- PanAmSat investit dans une filiale du groupe mexicain Pegaso

L’opérateur PanAmSat a annoncé son intention de consolider son partenariat avec le groupe Pegaso et, dans ce sens, est entré dans le capital de la filiale Pegaso Banda Ancha. Depuis février 2005, cette filiale commercialise sur le marché mexicain des services internet large bande grâce au satellite PanAmSat-1R. En devenant actionnaire de cette filiale, PanAmSat entend jouer un rôle de premier plan dans le développement des communications par satellite au Mexique. [PanAmSat 13/03/06]
Plus d'info

4 : OBSERVATION DE LA TERRE.

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 386 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )
- La NOAA demande un budget d’environ 1 Md$ pour son activité satellite 2007

La demande budgétaire de l’activité satellite de la NOAA pour l’année fiscale 2007 s’élève à 1,034 milliard de dollars, soit une augmentation de 12,8% par rapport au budget 2006. Ceci représente environ 30% du budget total de l’agence. Le NESDIS (NOAA Satellite and Information Service) consacrera la majeure partie de son budget à l’acquisition de ses deux programmes de satellites de future génération : GOES-R pour l’orbite géostationnaire et NPOESS pour l’orbite polaire.
La NOAA demande 332 millions de dollars pour la série GOES-R (Geostationnary Operational Environmental Satellite) : celle-ci serait déployée dès 2012 et améliora de manière significative les capacités d’observation autant dans le visible que dans l’infrarouge. 338 millions de dollars sont demandés pour NPOESS (National Polar-orbiting Operationnal Environmental Satellite System), un programme mené en coopération avec le Department of Defense. NPOESS fait actuellement l’objet d’une revue en profondeur par le Congrès en raison de difficultés techniques et d’importants surcoûts (voir Etats-Unis Espace No 379). La NOAA assurera en parallèle la continuité de ses données météorologiques avec le lancement en 2006 du satellite GOES-N et en 2007 de GOES-O et du satellite polaire NOAA N’. [NOAA 09/03/06]
Demande budgétaire disponible en cliquant ICI

5 : DEFENSE.

- La MDA focalisée sur la réussite des prochains tests du système GMD

Après deux tests ratés fin 2004 et début 2005, la Missile Defense Agency (MDA) espère retrouver la voie du succès cette année dans le développement de son programme phare d’interception de missiles balistiques à mi-course, le GMD (Ground-based Midcourse Defense). La MDA et les industriels associés au projet (Boeing en tant que maître d’œuvre, Orbital Sciences et Raytheon) ont revu leur calendrier de tests. Des essais supplémentaires ont en particulier été menés sur le véhicule intercepteur OBV (Orbital Boost Vehicle), produit par Orbital Sciences. En décembre dernier, l’OBV a été lancé avec succès depuis les îles Marshall à la poursuite d’une cible fictive. En 2006, deux nouveaux tests sont prévus avec cette fois l’interception d’un véhicule cible réel. La MDA, néanmoins, ne s’engage pas sur des critères qui permettraient de déclarer le système opérationnel, ni sur un objectif calendaire. [Space News 13/03/06]

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 386 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

6 : SCIENCES.

- Des chercheurs avancent l’hypothèse de geysers d’eau liquide au pôle sud d’Encelade

Des observations de la sonde Cassini de la NASA focalisent l’attention des scientifiques sur le pôle sud d’Encelade, un des satellites de Saturne. Ils ont maintenant la preuve que cette zone fait l’objet d’une activité géologique récente et de volcanisme. De la matière gazeuse est éjectée de la surface, créant des panaches sur quelques centaines de kilomètres. Selon le Space Science Institute (Boulder, Colorado), ces jets de gaz contiendraient également des particules d’eau sous forme liquide ou gazeuse. Certaines échapperaient à la gravité d’Encelade et alimenteraient l’anneau E de Saturne ; d’autres pourraient retomber à la surface. De plus, les spécialistes émettent l’hypothèse de geysers alimentés par des poches d’eau liquide situées à environ 10 mètres sous la surface glacée d’Encelade. Les scientifiques s’attachent désormais à expliquer la température du pôle sud, étonnamment chaude pour un corps froid comme Encelade, ainsi que la source d’énergie et les mécanismes à l’origine des geysers.
[Space Science Institute 09/03/06, Science numéro 311 10/03/06]
Plus d'info


- L’analyse des échantillons Stardust révèle la présence de matériaux formés à haute température

La NASA a annoncé les premiers résultats de l’analyse des grains cométaires de Stardust. Cette sonde, revenue sur Terre en janvier dernier, a collecté des particules de la comète Wild2. Ces résultats sont pour le moins surprenants : ils indiquent que les échantillons de particules contiennent des minéraux formés à haute température, probablement à proximité du Soleil puis éjectés de celui-ci. Si cette analyse se confirme, les scientifiques pourraient revoir leur modèle de formation des comètes communément admis : un ensemble de glace, de poussière et de glace froids formés aux confins du système solaire. La nature des comètes serait en réalité plus complexe puisqu’elles contiendraient des matériaux formés à des niveaux de température variés. Parmi les particules cométaires récoltées par Stardust, la NASA a identifié la présence de magnésium et de minéraux riches en calcium, en aluminium et en titane ainsi que des traces de cristaux comme l'olivine, que l’on trouve dans le sable vert de certaines plages de l’archipel d’Hawaii.
[NASA 13/03/06]
Plus d'info


- SOHO permet de suivre l’activité de la face opposée du Soleil

Les chercheurs de la NASA ont mis au point une méthode permettant d’observer la totalité de la face du Soleil non visible depuis la Terre. Cet outil se base sur le fait que les ondes causées par les orages magnétiques sur la face opposée du Soleil se répercutent sur sa face visible, le Soleil se comportant comme une immense caisse de résonance. Des données récoltées par la sonde SOHO (SOlar and Heliospheric Observatory), une mission conjointe de la NASA et de l’Agence Spatiale Européenne, permettent de détecter ce type d’ondes puis de localiser les zones les plus actives de la face « cachée ». La NASA a accumulé 10 ans d’observations de manière à caractériser plus finement ces zones. Cette nouvelle méthode pourrait grandement améliorer la qualité des prévisions de l’activité solaire. [NASA 09/03/06]
Plus d'info

7 : UP TO DATE.

Présence à bord de l'ISS en ce moment:
Expédition 12 : Bill McArthur (Etats-Unis) et Valery Tokarev (Russie)

Lancement depuis la dernière édition.
- 11/03/06 : Ariane 5 ECA avec les satellites de télécommunications HotBird 7-A pour Eutelsat et Spainsat pour le Ministère de la Défense espagnol – Centre Spatial Guyanais – Kourou - SUCCES

Lancements prévus jusqu'au 30 avril 2006:
- 20/03/06 : Lanceur Falcon-1 de SpaceX avec le satellite expérimental FalconSAT-2 de l’U.S. Air Force Academy - Kwajalein Atoll, îles Marshall
- 30/03/06 : Lanceur russe Soyouz avec le vaisseau habité TMA-8, Expédition 13 à destination de la Station Spatiale Internationale – Cosmodrome de Baïkonour
- ??/03/06 : Lanceur Pegasus d’Orbital Sciences avec les trois microsatellites de la NASA de la mission Space Technology-5 – Site de Vandenberg – Californie
- 20/04/06 : Atlas 5 de Lockheed Martin avec le satellite Astra 1KR de l’opérateur SES Astra – Cap Canaveral – Floride
- 20/04/06 : Delta 2 de Boeing avec les satellites d’observation CloudSat (NASA) et CALIPSO (CNES-NASA) - Site de Vandenberg – Californie
- 24/04/06 : Lanceur russe Soyouz avec le vaisseau cargo Progress 21P à destination de la Station Spatiale Internationale – Cosmodrome de Baïkonour
- ??/04/06 : Zenit 3SL de Sea Launch avec le satellite de communication japonais JCSAT9 - Plate-forme Odyssey – Océan Pacifique
- ??/04/06 : Lanceur américain Minotaur avec les microsatellites
américano-taïwanais COSMIC dédiés à l’étude de l’atmosphère - Site de Vandenberg – Californie
[Spaceflightnow.com 15/03/06]

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 386 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )
Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par Jean-Jacques Tortora, Clémence Le Fèvre et Noëlle Miliard.
Etats-Unis Espace est disponible sur Internet en cliquant ICI

Dimanche 19 Mars 2006
Yvan MARCOU
Lu 1203 fois

Voir dans la même rubrique :

Vacances scientifiques - 07/06/2008

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales