SCIENCE & TECHNOLOGIE

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 391 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

CNES WASHINGTON - MISSION SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE AMBASSADE DE FRANCE AUX ETATS-UNIS



ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 391 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

1 : EXPLORATION ET VOLS HABITES.

- Le bras robotique de Phoenix livré au JPL

La société Alliance Spacesystems, Inc. (ASI) a effectué le 19 avril dernier la livraison du bras robotique qui va équiper la sonde martienne Phoenix développée par Lockheed Martin Space Systems. La mission de ce bras robotique de deux mètres de long, sera de creuser une tranchée dans la calotte polaire martienne, afin de prélever des échantillons de glace solide et de matière constitutive du sol martien pour les analyser. Les scientifiques espèrent ainsi découvrir de nouvelles preuves de la présence d’eau sous forme de glace, qui pourraient aider à déterminer si l’environnement martien a été par le passé favorable à l’apparition de la vie. Le lancement de Phoenix est prévu pour août 2007 de Cap Canaveral en Floride, et son atterrissage sur le sol martien, près de huit mois plus tard, en mai 2008. [Alliance SpaceSystems 22/04/06]
Plus d'info
Plus d'info


- Le prochain vol de Discovery en préparation

Le prochain tir de la Navette américaine Discovery, prévu au plus tôt le premier juillet, est actuellement en phase d’ajustement dans le but d’offrir à la NASA une plus grande flexibilité quant au lancement, et de réduire les contraintes subies par le réservoir externe du lanceur durant le vol. Un vol de type « Low Q » a ainsi été retenu, vol durant lequel la Navette ainsi que ses réservoirs sont soumis à des forces aérodynamiques moins intenses que durant un vol normal, la poussée des trois moteurs principaux étant réduite lors du passage dans les couches denses de l’atmosphère. Le porte parole de la NASA, Kyle Herring, a également expliqué que ce type de vol permettait une plus grande flexibilité, le tir pouvant se faire plus facilement en cas de vents violents, réduisant ainsi les aléas potentiels au lancement.
De plus, de récents tests en soufflerie ont été menés afin d’observer les impacts de changements ayant été apportés au réservoir principal de la Navette, parmi lesquels la suppression d’une rampe de protection suite à l’arrachement de certains morceaux lors du dernier tir en juillet 2005. La communauté scientifique américaine est en effet très sensible au problème des débris crées au décollage depuis l’incident de Columbia en 2003. Ces tests en soufflerie devraient se poursuivre encore deux semaines avant de procéder aux éventuelles améliorations sur le réservoir de Discovery.
[Spacenews 24/04/06, Aviation Week 24/04/06]

2 : LANCEURS.

- L’après Navette préparée par l’entreprise USA

L’entreprise United Space Alliance (USA) envisage de diversifier ses activités pour préparer la période succédant au retrait de la Navette. Le but majeur de cette compagnie est de se positionner rapidement en tant qu’opérateur de référence des lanceurs actuellement développés par la NASA dans le cadre de son programme d’exploration. Exclusivement dédiée à l’exploitation de la Navette, la survie de cette entreprise repose sur sa capacité à se positionner sur le programme Constellation (programme américain dédié au retour sur la Lune). La NASA et l’entreprise USA ont déjà renégocié un accord pluriannuel, le Space Program Operations Contract, dont le terme se situe après le retrait planifié des Navettes américaines. Enfin l’entreprise USA est actuellement associée à Lockheed Martin et Northrop Grumman-Boeing dans la préparation de leur soumission à la NASA pour le développement du CEV (Crew Exploration Vehicle). L’attribution de l’exploitation opérationnelle de ce système de transport ne se fera toutefois que dans une phase ultérieure.
[Spacenews 24/04/06]

3 : DEFENSE.

- Le sénateur Allard en visite dans les centres de l’U.S Air Force

Il reste un grand chemin à parcourir pour l’U.S Air Force afin de regagner la confiance du Congrès en matière d’approvisionnement de systèmes spatiaux. Selon des sources émanant du Congrès, sa récente décision d’adopter une approche incrémentale pour développer ses nouveaux satellites devrait limiter les dépassements budgétaires et les retards constatés sur ses programmes, sans pour autant constituer une garantie. Le sénateur Wayne Allard (Rep., Colo.) est ainsi convaincu que les nombreuses dérives des programmes comme le Space Radar et T-Sat (Transformation Satellite), ainsi que la récente décision d’appliquer une marge de 80% pour l’estimation des coûts des programmes lors des demandes budgétaires (contre 50% auparavant), ont fourni de nombreux arguments aux membres du Congrès désireux de couper les budgets dédiés aux programmes militaires spatiaux. Le sénateur Allard s’est dit cependant impressionné par les compétences du personnel dédié à ses activités lors de ses visites dans les principaux centres de l’U.S Air Force, et a affirmé que les satellites en développement à l’heure actuelle allaient être la source de futures capacités militaires de premier plan. [Spacenews 24/04/06]


- Des traceurs orbitaux à l’étude

Avant de pouvoir mettre en place en orbite un centre Internet de soutien pour les troupes au sol, les Etats-Unis devront réussir à développer et à envoyer un traceur en orbite. Ce traceur, qui fait partie intégrante du programme T-Sat du Pentagone (Transformation Satellite), servirait à fournir des lots de données (messages, vidéos…) grâce à un réseau de type Internet, aussi facilement que par un réseau terrestre classique. Ce type de systèmes, actuellement largement disponible pour les réseaux terrestres, doit toutefois être adapté pour résister aux conditions rencontrées en orbite (micrométéorites, radiation, vents solaires), aussi bien qu’aux contraintes subies lors d’un lancement. De plus ils ne sont pas dimensionnés pour traiter les flots de données plus complexes et cryptées qu’utilisent les militaires. L’entreprise Cisco Systems de Californie se dit capable de développer un tel traceur, grâce à l’expertise acquise dans ce domaine sur des projets civils similaires, même si le caractère militaire de ce projet en complique singulièrement l’approche. (DefenseNews)

4 : SCIENCES.

- Seize années de succès pour le télescope spatial Hubble

Les deux agences impliquées dans le projet Hubble, la NASA et l’ESA (l’agence spatiale européenne), ont souhaité célébrer le seizième anniversaire du télescope spatial en orbite en dirigeant le puissant instrument vers la galaxie M82, appelée « galaxie du cigare ». Les images toujours aussi spectaculaires fournies par Hubble, ont révélé une pépinière d’étoiles au centre de cette galaxie, dans laquelle les étoiles se formeraient dix fois plus rapidement que dans la voie lactée. La concentration élevée d’étoiles au centre de M82 crée de violents vents galactiques, comprimant suffisamment de gaz pour provoquer la formation de nouvelles étoiles et entretenant ainsi le phénomène global. L’image mosaïque finale résulte de la combinaison de six images prises par la caméra grand-champ du télescope spatial avec différents filtres colorés, qui
ont permis de capter la lumière émise par cet amas géant d’étoiles dans des domaines allant du visible à l’infrarouge. [NASA HQ 24/04/06]
Plus d'info
Plus d'info


- La communauté scientifique inquiète pour l’exploration interplanétaire

L’institut des sciences planétaires a mené une enquête auprès de la communauté scientifique américaine, sur sa perception de devenir des programmes des sciences spatiales dans un contexte de stagnation, voire de réduction budgétaire. Cette enquête, encouragée par le Lunar and Planetary Laboratory, par l’institut SETI (Search for Extra Terrestrial Intelligence) et par l’institut des sciences spatiales, a connu la plus forte affluence jamais enregistrée de la part de la communauté scientifique. Les programmes de recherche et d’analyse, fortement contraints dans la demande budgétaire de la NASA pour 2007, sont pourtant, selon les scientifiques, d’une importance capitale, et conditionnent la capacité des Etats-Unis à poursuivre leurs
programmes d’exploration interplanétaire. La communauté scientifique semble néanmoins résolue à certains sacrifices, afin de réorienter l’exploration du système solaire vers des projets de grande et moyenne envergure. De plus, elle est consciente de la nécessité de développer et d’acquérir une certaine
flexibilité dans la programmation des missions afin de conserver un équilibre entre les programmes de petite, moyenne, et grande taille. (Planetary Science Institute 24/04/06)
Plus d'info

5 : COOPERATION INTERNATIONALE.

- Le général James Cartwright et des officiels du Pentagone en visite en Russie

La récente visite du général James Cartwright du commandement stratégique américain, visait à encourager la mise en place d’une collaboration entre les Etats-Unis et la Russie dans le domaine des réseaux militaires spatiaux, basée sur la surveillance commune des objets en orbite, et sur un échange des responsables des deux pays dans les domaines de la surveillance et des lanceurs. Dans le cadre de cet échange, de nombreux officiels russes ont déjà visité des sites militaires spatiaux américains en février dernier, tandis que le général Cartwright, accompagné d’autres représentants américains, était accueilli début avril dernier en Russie. La surveillance conjointe des objets présents dans l’espace par les deux pays, pourrait consolider cette coopération et améliorer les relations entre ces deux acteurs spatiaux majeurs. Le Pentagone possède en effet un système de surveillance très efficace, qui, allié aux modèles mathématiques avancés de pistage des objets orbitaux des russes, pourrait permettre de nombreuses avancées dans ce domaine. Une future coopération dans le domaine des lanceurs est également envisagée, ainsi qu’un possible élargissement à L’Europe dans le domaine de la surveillance. [Spacenews 24/04/06]

6 : RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT.

- Nouveau directeur nommé pour le centre Ames de la NASA

Le général Pete Worden a été désigné par la NSS (National Space Society) pour assurer la direction du centre de recherche Ames de la NASA en Californie. Georges Withesides, le directeur exécutif de la NSS, s’est dit confiant quant à la capacité de Worden de mener à bien les grands projets du centre Ames, principalement tournés vers l’exploration spatiale et les transformations organisationnelles de la NASA. L’expérience accumulée par le nouveau directeur sur des projets comme la sonde lunaire Clémentine, sera cruciale pour guider les programmes d’exploration robotiques de la Lune vers le succès. Fort de son passé de défenseur du partenariat publique/privé sur les projets spatiaux liés à l’exploration et au transport spatial, et grâce aux relations solides qu’il a établies au sein du milieu du spatial, Worden entend aider la NASA à s’orienter vers de nouveaux projets innovants et moins coûteux. [National Space Society 24/04/06]
Plus d'info

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 391 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )

7 : EN BREF.

Reports en série pour le lancement des satellites CALIPSO (Cloud-Aerosol Lidar and Infrared Pathfinder Satellite Observations, CNES-NASA) et CloudSat (NASA) de la base Vandenberg de l’Air Force en Californie à bord d’un lanceur Delta 2. Le premier report de tir causé par une rupture de liaison entre la base américaine et la France, a précédé un report suite à l’absence d’avion ravitailleur sur la zone, puis deux autres pour cause de conditions météorologiques défavorables. Le prochain essai est prévu pour le 27 avril à 3 :02 AM. [Kennedy Space Center 26/04/06]
Plus d'info


La NASA a signé une extension de contrat estimée à 28,6 millions de dollars avec le groupe ATK Launch System pour poursuivre les travaux de développement du premier étage du CLV (Crew Launch Vehicle). Cette phase avait débuté l’année dernière et va se poursuivre jusqu’en septembre prochain, la NASA prévoyant d’effectuer les premiers tests du CLV vers 2010. [Spacenews 24/04/06]
Plus d'info

8 : UP TO DATE.

Présence à bord de l'ISS en ce moment:
Expédition 13 : Jeffrey Williams (Etats-Unis) et Pavel Vinogradov (Russie)

Lancements depuis la dernière édition:
- 20/04/06 : Atlas 5 de Lockheed Martin avec le satellite Astra 1KR de l’opérateur SES Astra – Cap Canaveral – Floride - SUCCES
- 24/04/06 : Lanceur russe Soyouz avec le vaisseau cargo Progress 21P à destination de la Station Spatiale Internationale – Cosmodrome de Baïkonour - SUCCES

Lancements prévus jusqu'au 31 mai 2006:
- 27/04/06 : Delta 2 de Boeing avec les satellites d’observation CloudSat (NASA) et CALIPSO (CNES-NASA) - Site de Vandenberg – Californie
- 18/05/06 : Delta 4 de Boeing avec le satellite de météorologie GOES-N de la NOAA - Cap Canaveral – Floride
- ??/05/06 : Ariane5 ECA avec les satellites de télécommunications Satmex6 et Thaicom5 – Centre Spatial Guyanais - Kourou
[Spaceflightnow.com 26/04/06]

ETATS-UNIS ESPACE - Numéro 391 ( pour l'ouvrir, cliquer ICI )
Etats-Unis Espace est une synthèse de presse hebdomadaire de l’actualité spatiale américaine. Elle est préparée par le bureau du CNES à Washington et réalisée par Jean-Jacques Tortora, Timothée Verwaerde et Noëlle Miliard.
Etats-Unis Espace est disponible sur Internet en cliquant ICI

Vendredi 28 Avril 2006
Yvan MARCOU
Lu 1224 fois

Voir dans la même rubrique :

Vacances scientifiques - 07/06/2008

ACTUALITÉ | REPORTAGES | BAGNES DE GUYANE | CULTURE - ARTS PLURIELS & ARTISANAT TRADITIONNEL | PATRIMOINE - ARCHITECTURE | TOURISME | SCIENCE & TECHNOLOGIE | ESPACE | MILITAIRE - ARMÉES | Photos - SPORTS | Photos - FAUNE | Photos - FLORE | Photos insolites | Photos - GRAPHISME | Photos - MODE | Photos - MONUMENTS | Photos - PAYSAGES | Photos - PEUPLES DU MONDE | Photos - ACTEURS POLITIQUES | Photos - VIP | Photos - TAUROMACHIE | LIVRE D'OR | Histoire d'Image Plus | Conditions de vente | Annonces légales